Aer Lingus pense déplacer ses services transatlantiques au Royaume-Uni

La compagnie porte-drapeau irlandaise Aer Lingus envisage de déplacer ses vols transatlantiques hors de l’aéroport de Shannon (SNN) vers le Royaume-Uni. La compagnie est aux prises avec les restrictions COVID-19 du gouvernement irlandais. La société filiale l’International Airlines Group (IAG) possède deux nouveaux Airbus A321neo basés à l’aéroport de Shannon dans le comté de Clare. Elle voudrait bien les déplacer au Royaume-Uni. Avant les plans de suspensions de vols liés au coronavirus en mars, ces avions volaient entre l’Irlande, Londres Heathrow (LHR) et les États-Unis.

Aer Lingus Mulls Moving Transatlantic Services To The UK
Aer Lingus envisage de baser ses deux A321neo au Royaume-Uni. Photo : Airbus

Selon un rapport publié dans le Irish Times aujourd’hui, la compagnie envisage de déplacer les avions vers un à six aéroports régionaux du Royaume-Uni. Manchester dans le nord de l’Angleterre et Édimbourg en Écosse veulent toutes les deux qu’Aer Lingus opère ses vols vers Boston et New York au départ de leurs aéroports.

Les quatre autres aéroports en lice n’ont pas été nommés, mais les rumeurs disent qu’ils sont tous des passerelles régionales. Le Irish Times rapporte que la compagnie Aer Lingus a contacté les aéroports auxquels elle voulait faire une offre la semaine dernière. Les aéroport ont répondu avec des propositions, c’est maintenant à Aer Lingus de faire son choix.

Les vols ne devraient pas commencer avant 2021

Les vols Aer Lingus entre le Royaume-Uni et les États-Unis ne devraient pas commencer avant 2021 et auront une durée contractuelle initiale de trois ans. Des pilotes et équipages Aer Lingus opéreront ces vols, ils seront basés au Royaume-Uni.

L’ouest de l’Irlande est très dépendant du tourisme américain, c’est pourquoi perdre les vols Aer Lingus en faveur d’un aéroport britannique serait une perte massive pour Shannon. United Airlines et Delta Air Lines ont déjà annoncé qu’elles de voleraient pas vers Shannon l’année prochaine. Avec la perte d’Aer Lingus, American Airlines serait la dernière compagnie à opérer des services transatlantiques à Shannon.

 

aer-lingus-cabin-crew
Les avions basés au Royaume-Uni auront des équipages Aer Lingus. Photo : Aer Lingus

Un porte-parole du Shannon Group a expliqué qu’ils étaient en négociations avec Aer Lingus et qu’ils parlaient de reprendre les vols vers l’Amérique et Londres Heathrow. Il a insisté sur le fait que les vols étaient d’une importance “cruciale” pour le commerce et le tourisme du sud et de l’ouest de l’Irlande.

“Ces services, ainsi que d’autres, ont été suspendus pour déconseiller les voyages non-essentiels. Leur reprise est parmi les recommandations-clés du conseil Taskforce for Aviation Recovery. Celles-ci incluent aussi un appel pour un plan de relance des aéroport régionaux, afin d’encourager la reconstruction du trafic,” expliquait le porte-parole.

L’Irlande a des règles de quarantaine strictes

L’Irlande a l’une des réglementations COVID-19 les plus strictes concernant les personnes entrantes dans le pays. Seuls certaines nations de l’Union Européennes sont dispensées de la quarantaine de 14 jours. La compagnie aérienne la plus grande du pays, Ryanair, a plusieurs fois demandé au gouvernement irlandais d’assouplir ses exigences de quarantaine. Ryan air explique que de nombreux pays sur la liste de quarantaine ont un taux d’infection plus bas que la République.

Opérer depuis le Royaume-Uni serait pour le mieux

Perdre les vols Aer Lingus au départ de Shannon vers l’Amérique et Londres serait un coup dur. Pour autant, ça ne serait qu’une autre conséquence du coronavirus. Si l’aéroport gagnant était Manchester, ce déplacement serait profitable, puisque l’aéroport de Manchester (MAN) a une zone de chalandise bien plus vaste.

aer-lingus
Les vols depuis le Royaume-Unis seraient vers Boston et New York. Photo : Aer Lingus

L’année dernière, l’aéroport de Manchester a pris en charge plus de 27 millions de passagers. L’aéroport de Shannon, lui, a pris en charge 1,7 millions de passagers, une baisse de 8 % par rapport à 2018.

Que pensez-vous du déplacement des A321neo d’Aer Lingus vers le Royaume-Uni ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer