Airbus accepte de retarder les livraisons d’avions de Qatar Airways

Publicités

Dans une interview mercredi, le PDG de Qatar Airways a confirmé que le transporteur émirati était parvenu à un accord avec Airbus au sujet d’un report de livraisons d’avions. Les négociations sont toujours en cours avec le concurrent Boeing. L’issue de ces négociations pourrait déterminer si oui ou non le constructeur gardera Qatar parmi sa clientèle.

Qatar Airways plane
Qatar Airways est parvenu à un accord avec Airbus au sujet d’un report de livraisons d’avion. Photo : Getty Images

À la suite des circonstances uniques de ces derniers mois, Qatar Airways se retrouve être la plus grande compagnie aérienne au monde. Pourtant, même un transporteur de cet acabit ne veut accepter de nouveaux avions dans sa flotte en ce moment.

Une commande de presque 80 avions

Après des mois de négociations laborieuses, Qatar est tombé d’accord avec Airbus pour reporter la livraison des avions commandés. Lors du sommet CAPA Australia Pacific Aviation Summit qui s’est tenu virtuellement mercredi, le PDG de Qatar Akbar Al Baker a annoncé que la compagnie avait terminé ses négociations avec le constructeur européen.

Publicités

Toutefois, Qatar garde la possibilité d’avancer la livraison de nouveau si la demande en transport aérien reprenait plus vite que prévu. La commande de la compagnie comprend pour le moment 27 gros-porteurs A350-1000 et 50 petits-porteurs A321neo.

Qatar Airways A350-1000
Qatar Airways a une commande de 27 A350-1000. Photo : Airbus

De la souplesse, ou moins de business

M. Al Baker a exprimé de la gratitude envers la souplesse d’Airbus face à ces “difficultés contractuelles”. Cependant, le PDG de Qatar a aussi insisté sur la fermeté de sa position face aux autres constructeurs souhaitant garder Qatar Airways dans leur clientèle.

“Pour ce qui est de Boeing, nous sommes toujours en négociations avec eux. Peu importe ce qu’ils en pensent, un constructeur d’avion se doit de rendre service à ses clients lors de périodes difficiles. (…) Ceux qui ne nous aideront pas et qui ne se tiendront pas à nos côtés en cette période difficile ne nous reverront plus jamais,” affirme Al Baker dans l’interview visionnée par Simple Flying. “Nous sommes tous dans le même bateau, nous devons nous entraider.”

Publicités

Qatar a actuellement des commandes chez Boeing, notamment 60 modèles du nouveau 777X version Freighter, et 23 modèles du 787-9 Dreamliner. Des discussions avec le constructeur sont également en cours au sujet des 737 MAX que Qatar avait prévu de louer à Air Italy, avant de se raviser.

Boeing 777X, Test Program, First Flight
Qatar est toujours en négociations avec Boeing, chez qui la compagnie a commandé 50 777X. Photo : Boeing

Les couloirs de voyage, une “bêtise”

Dans une interview ce matin, M. Al Baker a qualifié la notion de couloirs de voyage (“travel bubbles”) de “bêtise”. Selon lui, ils ajoutent des pressions supplémentaires à l’industrie. Il affirme que ces couloirs sont mis en place pour bénéficier à certaines compagnies, ou bien que les personnes chargées de prendre les décisions sont incapables de “penser différemment”.

Évidemment, les couloirs de transport rendent les opérations de certains transporteurs comme Qatar beaucoup plus compliquées, puisque les voyageurs peuvent effectuer leurs changement via des pays tiers.

Publicités

Pensez-vous que le PDG de Qatar a raison de garder une position aussi ferme face aux constructeurs d’avions ? Le report des commandes est-il la bonne façon de survivre à la crise pour les constructeurs et les transporteurs ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer
Finnair A350 on ground
Lire La Suite

Finnair vend un Airbus A350

La compagnie porte-drapeau finnoise a vendu l’un de ses 15 A350 pour collecter des fonds. La compagnie a…