Comment la souplesse d’Ethiopian Airlines lui a permis de traverser le COVID sans sauvetage financier

Ethiopian Airlines et l’un des plus gros transporteurs internationaux et a été durement touchée par la pandémie de COVID. Malgré cela, la compagnie n’a pas reçu ni n’espère recevoir une quelconque forme de sauvetage financier. Simple Flying s’est entretenu avec le directeur exécutif de l’exploitation, Esayas WoldeMariam, pour découvrir comment la compagnie a su garder la tête hors de l’eau.

Ethiopian Airlines
En ayant intégré de la souplesse pour se diversifier, Ethiopian a pu traverser le COVID sans sauvetage financier. Photo : Getty Images

Pas de sauvetage financier pour Ethiopian

La crise du COVID a poussé les compagnies du monde entier à réclamer du soutien, puisqu’une chute sans précédent de la demande de services aériens a provoqué d’énormes pertes à tous les transporteurs. Quelques compagnies ont obtenu des sauvetages financiers record de la part de leur gouvernement, tandis que celles qui n’y ont pas eu droit sont à deux doigts de l’effondrement.

À ce jour, Ethiopian n’a reçu aucun sauvetage financier, et n’espère pas non plus obtenir ce genre de soutien. Simple Flying a demandé au directeur exécutif de l’exploitation Esayas Woldemariam s’il pensait que la compagnie pouvait survivre grâce à son mérite uniquement. Il nous a confié :

“Beaucoup de transporteurs européens et américains ont une sorte d’Oncle Sam très riche qui leur fournit des fonds. Mais nous, nous n’avons pas ce luxe. Alors, nous devons subvenir à nos propres besoins

“Jusqu’à maintenant, nous n’avons rien cherché de ce genre parce qu’on s’en sort grâce à des cargos, des vols de rapatriement et en rouvrant les vols passagers. Nous essayons de joindre les deux bouts et nous nous en sortons. Nous payons tous nos frais généraux et nos frais fixes ainsi que tous nos autres engagements.

“Nous n’avons manqué aucun paiement jusqu’à maintenant. “

ETHIOPIA-US-AEROSPACE-REGULATE-COMPANY-BOEING Getty
La souplesse d’Ethiopian leur permet de joindre les deux bouts. Photo : Getty

Il est impressionnant de voir une compagnie si grosse et internationale qu’Ethiopian faire face à la crise sans se retrouver en difficulté. Esayas nous a expliqué qu’il mettait cela sur le compte de la souplesse naturelle d’Ethiopian Airlines et sur sa capacité à se tourner vers d’autres activités pour maintenir ses revenus. Il déclare :

“Notre atout numéro 1 est notre souplesse. [Ethiopian n’est] pas qu’une compagnie, c’est un aviateur complet. Nous avons de nombreuses unités d’affaires stratégiques comme la manutention au sol, la restauration, la réparation, la maintenance et la révision, notre académie d’aviation, le tout-cargo, tout un réseau international de passagers… Donc quand une partie de nos affaires est en échec, il est facile pour nous de passer aux autres parce que, stratégiquement, nous avons été habitués à diversifier nos affaires.

Restez informés : inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Compter sur les cargos

Au début de la pandémie, Ethiopian a remarqué une énorme chute de la capacité de cargaison sur les itinéraires mondiaux. Le manque d’avions passagers en service a privé près de la moitié de la capacité de cargaison totale du marché, ce qui n’est pas passé inaperçu pour la compagnie basée à Addis Abeba. Esayas nous explique :

“Quand cette [capacité] a été réduite et que le besoin de transport d’équipements de protection individuelle a surgi, nous nous sommes embarqués là-dedans. La nécessité nous a poussé à convertir 25 avions en plus de nos avions cargos existants, il y en a 12, donc au final nous travaillions avec 37 avions.”

Ethiopian Airlines cargo
Ethiopian a converti 25 avions passagers en avions cargos. Photo : Getty Images

Ethiopian a converti 25 de ses 777 en cargos, y compris en retirant les sièges passagers pour donner aux cargo de la place à la fois au-dessus et au-dessous des ailes. En avril, bien que le COVID ait coûté un demi milliard de dollars à la compagnie, elle disait pouvoir survivre rien qu’avec des cargos jusqu’au mois de juillet.

Maintenant que la demande reprend lentement, certains de ces 777 ont retrouvé leurs sièges. Mais cette volonté de passer rapidement à de la cargaison a permis à Ethiopian de garder la tête hors de l’eau durant la pire période de la crise.

Ethiopian Airlines
L’expédition d’équipements de protection individuelle a été une bouée de sauvetage pour la compagnie et pour ses communautés. Photo : Getty Images

Rapatriement standard

Ethiopian s’est aussi occupé de vols de rapatriement. Depuis le tout début de la crise, la compagnie constituait le choix parfait pour les gouvernements qui souhaitaient rapatrier leurs citoyens. Ethiopian a accueilli chaque opportunité à bras ouverts, malgré la difficulité que constitue l’organisation de ces vols. Esayas explique :

“Il ne s’agit que d’opération irrégulières. Leur exploitation est intensive, leur supervision aussi. C’est une opération de terrain qui nécessite beaucoup de coordination. Il y a des aéroports dans lesquels nous n’étions pas habitués à voler dans le cadre de nos vols programmés. C’est un véritable cirque, mais cela faisait partie du défi. C’est ce qui le rend plus audacieux.”

Ethiopian Airlines
S’occuper des vols de rapatriement a aussi aidé. Photo : Getty Images

Nous avons demandé à Esayas pourquoi Ethiopian était un choix si populaire pour les services de rapatriement, ils nous a expliqué :

“Quand on a commencé à entendre parler de rapatriement, il fallait réagir vite. Nous avons répondu rapidement, nous avions des prix compétitifs, de hauts standards d’hygiène et de protection, qui étaient stipulés par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Tenir compte de tout ça a fait de nous le meilleur choix.”

Tout au long de la crise, Ethiopian a travaillé sans relâche et intelligemment. La compagnie s’est retrouvée dans une très bonne position pour faire face à cette crise, sans même avoir eu besoin de demander un sauvetage financier, contrairement aux autres compagnies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer