De Londres à Sidney En Concorde : Combien De Temps Cela Aurait-il Pris ?

Publicités

À un moment donné, Qantas avait commandé quatre Concordes supersoniques et avait l’intention de les mettre au travail en les faisant voler d’Australie à Londres. Quelle aurait été la trajectoire de vol et quelle serait la durée du vol ? Explorons cela!

Concorde
Qantas voulait utiliser le Concorde pour se rendre à Londres. Photo: Getty Images

Derrière la commande du Concorde de Qantas

Qantas est l’une des nombreuses compagnies aériennes qui ont placé des options sur le Concorde auprès de BAC (le partenaire britannique qui construisait le Concorde avec l’Aérorospatiale). Les possibilités qui s’offraient à elle de réduire la légendaire route des Kangourous de quelques jours à quelques heures seulement, et l’océan qui entourait l’île-nation rendait l’idée des bômes soniques sans conséquence pour le transporteur.

Ils placeront alors une option pour quatre avions le 19 mars 1964.

Publicités

Le Concorde aurait effectué cette route à environ Mach 2,5 et aurait nécessité des escales de carburant tous les 4 488,04 miles (7 222,8 km, 3 900 miles nautiques).

Quel était l’itinéraire ?

Selon Qantas lui-même, la compagnie aérienne a prévu un itinéraire compliqué en plusieurs étapes de Sydney à Londres, avec des atterrissages à Darwin, Singapour, Calcutta, Karachi, et au Caire.

Kangraoo concorde
Le projet de route du Concorde Kangourou. Photo: GCmaps

Les passagers auraient pu être transférés vers des compagnies aériennes partenaires pour atteindre d’autres destinations ou rester à bord pendant tout le voyage. Après s’être ravitaillé en carburant et avoir pris un déjeuner local frais (le Satay Chicken à Singapour a été mentionné), l’avion décollait vers la destination suivante.

Publicités

Combien de temps cela aurait-il pris ?

Le vol durerait environ 13 heures et demie (dont dix heures de vol), et les passagers commenceraient par un petit déjeuner au départ de Sydney et atterriraient à Londres juste après le déjeuner (heure locale évidemment, les passagers auraient une journée entière à bord).

Bien que ce soit un long délai pour traverser la surface de la planète, il bat certainement le temps record actuel d’un vol sans escale.

Actuellement, Qantas exploite un service direct de Perth à Londres (toujours à une demi-journée de Sydney) et prévoit des vols directs avec un nouvel Airbus A350-1000.

Publicités

Pourquoi cela n’est-il jamais arrivé ?

Qantas dépenserait également 600 000 dollars en 1970 (16 millions de dollars australiens aujourd’hui ou 11,5 millions de dollars américains) pour acquérir six avions supersoniques Boeing 2707, mais ils ne seraient jamais livrés.

De même, la production du Concorde s’est arrêtée à vingt appareils (seuls British Airways et Air France recevant des avions), laissant des commandes comme celle de Qantas non satisfaites.

En fin de compte, l’essor du Boeing 747 et d’autres avions plus gros a fait prendre une autre direction à l’industrie aéronautique, ce que Qantas a été plus qu’heureux d’accepter. Ils ont pu effectuer des vols quotidiens en Boeing 747 (contre trois fois par semaine pour le Concorde), ce qui était plus économique et plus rentable.

Concorde
Seules British Airways et Air France ont obtenu le Concorde. Photo: Mike McBea via Flickr

En regardant l’itinéraire que Qantas a prévu ci-dessus, vous pouvez voir quelques problèmes.

  • Plusieurs nations s’opposent à l’interdiction du Concorde en raison de son boum sonore. De grandes régions comme la Malaisie et l’Inde ne voulaient pas que les avions supersoniques volent au-dessus de leurs têtes (plus pour des raisons politiques que pour le bruit), et cet itinéraire aurait donc dû contourner les frontières maritimes.
  • Ce changement d’itinéraire aurait été plus long, mais toujours dans le temps des voyages actuels entre les deux nations.
  • La consommation de carburant aurait été beaucoup plus élevée, et après la crise du pétrole dans les années 70, elle n’était pas du tout attrayante pour Qantas.
  • Nous ne pouvons pas imaginer que l’avion aurait volé très vite depuis l’Égypte à cause des booms soniques, car il a survolé la Grèce, la Croatie, l’Italie et la France.

Au final, le voyage de la Concorde de Qantas aura une tranche d’histoire magique. L’avion n’a jamais fait qu’un vol touristique en Australie, mais n’a jamais effectué de vols plus loin que Singapour depuis Londres.

Mais ne perdez pas espoir, les récents développements dans le domaine des voyages supersoniques laissent entrevoir un marché de voyages transpacifiques entre l’Asie, l’Australie et les États-Unis avec des avions plus rapides que le son.

Qu’en pensez-vous ? Qantas aurait-il dû acquérir le Concorde ? Faites-le nous savoir dans les commentaires.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer