Dilemme du pilote de l’Airbus A380 d’Emirates

Publicités

Emirates, basée à Dubaï, est une compagnie aérienne qui est devenue synonyme de l’Airbus A380. Avec une flotte de 114 appareils de ce type, et d’autres en commande, c’est la seule compagnie aérienne au monde à avoir réellement adopté le super jumbo. Mais avec seulement 10 A380 réactivés depuis l’immobilisation au sol au début de l’année, elle ne semble pas pressée de les ramener. Pire encore, elle n’a plus personne pour les faire voler non plus.

Emirates Airbus A380-861 A6-EOM
Emirates a licencié et mis à pied tant de pilotes d’A380 qu’il n’y a plus personne pour faire fonctionner la flotte. Foto: Vincenzo Pace | JFKJets.com

Seulement 10 A380 d’Emirates en vol

Le plus grand opérateur mondial de l’Airbus A380 géant est confronté à un dilemme. Sa flotte dépend fortement de ce gros avion, mais pour l’instant, il n’est tout simplement pas possible d’exploiter ce type d’appareil. L’A380 a connu des atterrissages massifs dans le monde entier, et de nombreuses compagnies aériennes déclarent qu’elles ne le piloteront plus pendant un certain temps, voire pendant de nombreuses années.

À l’heure actuelle, Emirates n’a réactivé que 10 A380 sur sa flotte de 114 appareils. Elle en a encore huit autres en commande auprès d’Airbus, et devrait recevoir les prochains nouveaux appareils dans le courant du mois. Bien que le premier appareil de sa flotte ait été retiré de la circulation la semaine dernière, il reste encore un énorme surplus d’appareils géants pour lesquels il faut trouver des rôles.

Publicités
Emirates aircraft stored
De nombreux avions de la compagnie aérienne ont été stockés. Photo: Emirates

Emirates fait actuellement voler l’A380 vers une poignée de destinations. Parmi celles-ci figurent Le Caire, Paris, Londres Heathrow, Guangzhou et Moscou, ainsi que le court trajet vers Amman, qui n’a été ajouté que cette semaine. Afin de mettre en service un plus grand nombre d’A380, Emirates va devoir réfléchir très attentivement à la destination de ces appareils. Mais ce n’est pas la plus grande question à laquelle elle est confrontée en ce moment.

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Qui pilotera l’A380 ?

Avant COVID, les Emirats employaient quelque part dans la région 4.300 pilotes. Selon le rapport One Mile At A Time, il n’y a actuellement que 2 900 pilotes dans ses registres. Cela signifie qu’environ 1 400 pilotes ont déjà été licenciés, c’est-à-dire qu’ils ont perdu leur emploi, et pas seulement mis en congé.

Publicités

Alors que la compagnie aérienne a une répartition assez égale des types d’avions entre l’A380 et le 777, 114 et 151 respectivement, les licenciements semblent avoir touché plus durement les pilotes de l’A380. One Mile At A Time indique qu’environ 75% des pilotes restants sont des équipages de 777, alors que seulement 25% sont qualifiés pour l’A380.

Le fait de licencier les pilotes de l’A380 de manière disproportionnée par rapport aux 777 pilotes envoie un signal fort que la compagnie aérienne ne prévoit pas de faire voler le super jumbo de sitôt, du moins pas en grand nombre. Cette stratégie se manifeste également dans la réactivation de la flotte, puisque Planespotters.com suggère que 146 de ses 151 Boeing 777 ont déjà été mis en service.

Emirates Boeing 777-31H(ER) A6-EQN
Les 777 reprennent du service beaucoup plus rapidement. Photo: Vincenzo Pace | JFKJets.com

Comme indiqué précédemment, moins de 10 % de la flotte d’A380 a été réactivée depuis son immobilisation au sol. Il est fort probable que nous ne verrons pas beaucoup d’autres appareils de ce type prendre leur envol avant un certain temps.

Publicités

Les pilotes d’A380 restants sont en congé sans solde

One Mile At A Time commente également le statut des pilotes d’A380 restants travaillant pour Emirates. Alors qu’un grand nombre d’entre eux ont été licenciés il y a quelque temps, ceux qui sont restés en poste ont récemment été priés de prendre un congé sans solde. La publication suggère qu’il ne reste que 200 pilotes au maximum en service actif au sein de la compagnie aérienne.

Bien qu’un A380 puisse être piloté par deux pilotes seulement, la nature des bêtes et les routes qu’il tend à desservir signifient qu’il faut beaucoup plus que cela pour exploiter efficacement une seule cellule. Les pilotes ont besoin de se reposer, les longs voyages nécessitent un changement d’équipage et, de ce fait, il y a généralement beaucoup de pilotes pour chaque cellule de la flotte.

Emirates pilots
Moins de 200 pilotes d’A380 travailleraient encore pour Emirates. Photo: Emirates

Le calcul approximatif de One Mile At A Time nous dit que chaque A380 a besoin d’environ 18 pilotes par pièce. Avec moins de 200 pilotes, cela signifie que seuls 11 A380 environ peuvent être exploités à l’heure actuelle. Compte tenu des routes plus courtes empruntées par certains avions, ce nombre pourrait augmenter de quelques dizaines de milliers, mais cela indique que les prévisions de vol de l’A380 dans un avenir proche ne sont pas positives.

Les pilotes d’A380 d’Emirates ont été priés de prendre un congé sans solde de 12 mois. Pour cette raison, il est peu probable que de nombreux autres super-jumbos prennent leur envol de Dubaï avant au moins le prochain Thanksgiving. Nous pourrions même voir davantage de départs à la retraite, notamment en raison des nombreuses commandes de petits avions de la compagnie aérienne en cours de réalisation.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer