En quoi le carburant avion est-il différent du carburant habituel ?

Publicités

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui rendait le carburant pour avion unique et non-adapté aux voitures ? Après tout, pourquoi est-ce qu’on ne pourrait pas utiliser du carburant aviation dans sa voiture pour la rendre surpuissante ? Quelle est la différence ? Découvrons cela.

airline fuel savings
Qu’est-ce que le carburant aviation ? Photo : Lufthansa

Qu’est-ce que le carburant aviation ?

Le carburant est fait de longues chaînes d’atomes d’hydrocarbures triées en différents types via une colonne de distillation. Les chaînes les plus longues et les plus lourdes tombent en bas tandis que les chaînes d’atomes les plus légères flottent à la surface (en résumé). Parmi les types d’hydrocarbures les plus communs, on trouve les gaz naturels qui ont des chaînes très légères, l’essence, suivis du kérosène, du gazole, de l’huile puis, tout en bas, les résidus d’huiles.

L’essence a 7 à 11 atomes dans une chaîne. Le carburant aviation est légèrement plus lourd que l’essence, puisqu’il a autour de 12 à 15 atomes dans une chaîne. Il est plus proche du kérosène que de l’essence.

Publicités

Techniquement, le carburant peut servir de complément au carburant d’un camion. En 2012, Toyota avait utilisé du carburant aviation pour l’une de ses camionnettes dans une campagne publicitaire.

Quels types de carburant aviation existe-t-il ?

Il y a deux types de carburant aviation, ils portent des noms assez évidents : Jet A et Jet B. La principale différence entre les deux est leur point de congélation. Jet B a un point de congélation bien plus bas, c’est pourquoi il est utilisé pour voler dans des zones froides. Ce dernier est aussi le carburant utilisé par l’US Air Force, il lui est donc généralement réservé.

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Publicités

Un point d’inflammation élevé est aussi un des avantages du carburant à base de kérosène. Combiné au point de congélation bas, cela donne à l’avion une plage d’exploitation bien plus sûre.

American Airlines snow
Le carburant aviation gèle bien moins vite que l’essence. Photo : Getty Images

Certains fournisseurs de carburant ajoutent des additifs, comme des agents antistatiques, des produits pour prévenir la corrosion des réservoirs, des agents dégivrants pour baisser encore plus le point de congélation, et parfois même certains produits avec des propriétés antibactériennes.

L’ASTM International (American Society for Testing and Materials) régule le carburant aviation afin que tout avion atterrissant n’importe où le monde puisse avoir accès la même qualité de carburant.

Publicités

Les bateaux peuvent-ils utiliser du carburant aviation ?

Vous vous êtes peut-être dit qu’il existe un autre type de véhicule gros, encombrant et qui nécessite beaucoup de puissance : les bateaux.

Le plus souvent, les bateaux utilisent un dérivé du gazole pour fonctionner sur des longs trajets (à la manière d’un vol long-courrier). Les bateaux utilisent tellement de carburant que cela serait terriblement cher de les faire fonctionner avec du carburant aviation.

“Comme le carburant aviation est composé de produits pétroliers très combustibles, il peut être utilisé mélangé à d’autres produits pour les bateaux. On ne serait pas très surpris que ce genre de pratique arrive régulièrement,” expliquait Tim Wilson, principal spécialiste des carburants, huiles et émissions de la Lloyd’s Registers, à Bloomberg.

Finnair, September Schedule, COVID-19 Recovery
Avec moins d’avions en vol, le carburant aviation abonde sur le marché. Photo : Getty Images

Cependant, la période actuelle est sans précédent. Moins de 50 % des les avions volent, il y a donc une abondance massive de carburant aviation disponible. À cause de cela, on a pu remarquer une tendance du carburant aviation à être transféré vers les opérations maritimes.

“Il n’y a que dans une situation dans laquelle l’économie est en lambeaux qu’on peut voir des composants plus chers se diriger vers le fuel à basse teneur en soufre [VLSFO – very low-ulfur fuel oil],” déclarait Eugene Lindell, analyste principal à la JBC Energy GmbH, à World Oil.

Aujourd’hui, le prix du baril de carburant aviation est à environ 50 % de sa valeur en 2019. On dirait bien que cette pratique pourrait durer longtemps.

Qu’en pensez-vous ? Faites-le nous savoir dans les commentaires.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer