L’A320 American Airbus atterrit à San Antonio avec un incendie moteur

Publicités

L’équipage de bord d’un Airbus American Airlines a diffusé un appel de détresse samedi à la suite de la panne du moteur gauche. L’Airbus A320 transportait 75 passagers et membres d’équipage lors d’un vol de Charlotte à San Antonio. Les rapports déclarent que le moteur était en feu.

American-A320-Engine-Fire
Un Airbus A320 American Airlines a diffusé un SOS ce week-end à la suite d’une panne moteur. Photo : Colin Brown Photography via Wikimedia Commons

Selon les premiers rapports, le moteur gauche était en feu

D’après le rapport d’Aviation Herald, l’Airbus A320-200 American Airlines (immatriculé N111US) opérait l’itinéraire AA2441 samedi 12 septembre. Il s’agit d’un vol American Airlines quotidien entre Charlotte (Caroline du Nord) et San Antonio (Texas). Le vol décolle de Charlotte à 20:35 et arrive habituellement à San Antonio vers 22:20.

L’Aviation Herald relate que l’avion était à l’approche de l’aéroport international de San Antonio lors de la panne du moteur gauche, et que le pilote a émis un SOS. Le pilote a éteint le moteur et effectué une orbite à gauche avant de continuer vers San Antonio pour y atterrir, sans incident. L’Aviation Herald précise que d’après la FAA qui s’est exprimé hier, l’Airbus a atterrit avec un moteur en feu.

Publicités

American Airlines a 48 A320-200 dans sa flotte. La moyenne d’âge est de tout juste 20 ans. Cet avion précisément, N111US, a à peine 21 ans et vole pour American Airlines depuis fin 2013. American Airlines a hérité cet avion d’US Airways en 2013. Avant cela, N111US avait volé pour US Airways pendant 14 ans.

American-A320-Engine-Fire
Source : FlightRadar24
American-A320-Engine-Fire
Source : FlightRadar24

Les moteurs d’Airbus : une référence en terme de fiabilité et de performance

L’Airbus A320 est équipé de deux moteurs CFMI CFM56-5B4/P. Il s’agit de deux turboréacteurs à double flux et haut taux de dilution fabriqués par CFM International, une coentreprise composée de GE Aviation et de l’entreprise française Safran Aircraft Engines.

Le tout premier moteur CFM56 a été mis en service en 1982 et depuis, plus de 550 opérateurs l’ont acheté. Au fil des années, de nombreuses variantes et améliorations de design ont vu le jour. Le CFM56-5B4/P est un dérivé de la série CFM56-5A. C’est de ce moteur précisément dont était équipé l’A321.

Publicités

Le fabriquant CFMI est très fier de la fiabilité de ses moteurs. Selon l’entreprise, leur moteur est la référence de l’industrie en matière de fiabilité, le tout à bas prix. Le fabriquant a depuis accumulé un milliard d’heures de vol. Selon CFMI, un moteur CFM56 peut voler 30 000 heures avant d’avoir besoin de passer par la case maintenance.

American-A320-Engine-Fire
American Airlines a 48 Airbus A320-200 dans sa flotte. Photo : Tomas Del Coro via Wikimedia Commons

“Cela équivaut à 30 allers-retours jusqu’à la Lune en voiture, sans même passer une fois au garage. Ou alors à conduire la même voiture pendant 1 000 années, ou même à parcourir 25 millions de kilomètres et faire 600 tours de la Terre, simplement en changeant l’huile et les bougies d’allumage,” affirme CFM dans un communiqué.

Parmi les variantes des moteurs CFM, on trouve les moteurs LEAP-1A et LEAP-1B. Ils sont construits à partir des moteurs CFM56, mais garantissent une meilleure consommation de carburant, moins d’émission de CO2, moins d’émission de NOx et moins de bruit.

Publicités

Ce moteur est si spectaculaire que la cause de la panne de samedi reste un mystère. La FAA mène actuellement une enquête, et l’Airbus A320 est en attendant cloué au sol à San Antonio.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer