L’aéroport d’Heathrow pourrait voir une augmentation des vols fantômes

Publicités

L’Airport Coordination, l’entité en charge de gérer les créneaux d’atterrissage et de décollage (slots) à Londres-Heathrow et dans d’autres aéroports britanniques, alerte ses clients qu’il n’y aura pas de de dérogation possible concernant les créneaux cet hiver, au moins pour l’Europe. Cette information vient deux mois avant la fin de l’été. Sans action concrète, il est très probable que nous verrons une augmentation des vols fantômes, puisque les compagnies vont vouloir sécuriser leurs créneaux en les utilisant au minimum.

Heathrow Airport, COVID Tests, Quarantine
Alors que les créneaux insuffisant et difficiles à obtenir de Londres-Heathrow sont parmi les plus précieux, il est possible que les compagnies se mettent à opérer des vols fantômes pour respecter la règle d’utilisation minimum. Photo: Heathrow Airport

Un point rapide sur la situation pour celles et ceux qui ne seraient pas familiers avec le concept de slots, les créneaux d’atterrissages et de décollage. Dans les aéroports les plus fréquentés, des plages horaires sont allouées aux compagnies pour les arrivées et départs de leurs avions. Ces plages horaires sont appelées slots.

Lorsque l’approvisionnement s’amoindrit et que la demande reste élevée, ces slots deviennent très recherchés. Pour prévenir les abus et pour s’assurer que les slots sont effectivement utilisés par les compagnies, de nombreuses autorités de l’aviation ont mis en œuvre une règle de 80/20 connue sous le nom de la règle du “créneau utilisé ou perdu”.

Publicités

“Si l’on suit cette règle, les compagnies doivent utiliser au moins 80 % de leurs créneaux d’atterrissage et de décollage dans les aéroport européens, sinon ils peuvent être récupérés par un concurrent l’année suivante.” – Parlement européen

Des dérogations à cette règles ont été émises cet été à cause de l’impact phénoménal du coronavirus sur le service aérien, mais elles se terminent le 25 octobre.

Oman Air 787
Des compagnies comme Oman Air (par exemple) devront peut-être affréter des jets privés au départ d’Heathrow seulement pour sécuriser des slots. Photo : tjdarmstadt via Wikimedia Commons

Un avertissement de l’Airport Coordination

L’Airport Coordination gère les slots d’aéroport à travers le Royaume-Uni ainsi que dans quelques aéroport du continent européen, du Moyen-Orient et de Nouvelle-Zélande. La société a publié un communiqué de presse le 26 août pour prodiguer des conseils sur la situation actuelle.

D’abord, l’Airport Coordination note que des dérogation sont actuellement en vigueur dans ses aéroports de Nouvelle-Zélande et Dubaï et qu’elles couvrent la totalité de l’hiver du nord 2020. “Une réduction pourra être accordée selon certaines conditions”, ajoute la société. La société explique ce qui est le plus important pour l’aéroport très fréquenté de Londres-Heathrow :

Publicités

Aucune dérogation n’est actuellement mise en place dans les aéroport européens et britanniques d’ACL. Les annulations seront traitées conformément à la règle européenne sur la régulation des slots, comme cela serait le cas durant une saison normale. Les transporteurs sont encouragés à considérer ceci [les informations contenues dans ce communiqué de presse] lorsqu’ils détermineront quand effectuer leurs annulations dans ces aéroports.

Heathrow runway queue
Si l’Airport Coordination a accordé des dérogations pour ses aéroports en Nouvelle-Zélande et à Dubaï, les aéroports de l’UE et du Royaume-Uni ne sont pas exempts de la règle 80/20… du moins pas pour le moment. Photo : Getty Images

Que se passe-t-il si aucune dérogation n’est accordée ?

Si aucune dérogation à la règle de 80/20 n’est accordée aux aéroports européens, les compagnies risquent de perdre leurs slots lors de la prochaine saison si elles ne les utilisent pas au moins 80 % du temps. Cette menace arrive à un moment où l’industrie de l’aviation est toujours au tout début de son rétablissement, sans compter que certains pays et certaines compagnies se rétablissent plus lentement que d’autres. Que se passerait-il sans dérogation à la règle de 80/20 ?

À Londres-Heathrow, l’aéroport européen le plus fréquenté, nous pourrions voir une recrudescence des vols fantômes, puisque les compagnies se battraient pour garder leurs précieux créneaux. Cetaines compagnies auraient à opérer plus de ces vols fantômes que d’autres, ce qui générerait une masse de travail inutile et des émissions de carbone à une période où les ressources des compagnies sont déjà menacées.

D’ailleurs, Head for Points note que des transporteurs comme Oman Air auraient à payer un opérateur de jet privé pour faire voler un avion vide au départ d’Heathrow deux fois par jour pendant quatre des cinq jours où la compagnie a des slots à l’aéroport.

Publicités
UK Quarantine Heathrow
Plus de détails sur le plan de quarantaine au Royaume-uni ont été révélés aujourd’hui. Photo : Getty Images

Dans une déposition en juin, l’Association internationale du transport aérien (IATA) a déjà appelé les aéroports à étendre leurs dérogation sur le 80/20 jusqu’à la fin de l’hiver 2020.

Dans cette affaire, l’Airport Coordination Limited est l’intermédiaire qui fait respecter les règles. Dans ce cas précis, les les réglementations européennes sont énoncées par Eurocontrol, qui aurait le pouvoir d’étendre les dérogations.

Simple Flying a contacté Eurocontrol pour entendre leurs commentaires à ce sujet et leur demander leur position au sujet d’une dérogation pour l’hiver.

Pensez-vous qu’Eurocontrol va étendre la dérogation sur le 80/20 jusqu’à la saison prochaine ? Pensez-vous que cela devrait être le cas ? Faites-le nous savoir dans les commentaires.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer