L’aéroport suédois qui avait interdit les Boeing 737

Publicités

Göteborg est la deuxième plus grande ville de Suède après Stockholm, la capitale. Ainsi, son aéroport, Landvetter, est le deuxième plus grand du pays après Stockholm Arlanda. Cependant, pas plus tard qu’en 2015, Göteborg avait aussi un autre aéroport commercial plus petit. Pourquoi ce n’est plus le cas ?

Ryanair 737 Gothenburg City Airport
Le deuxième aéroport de Göteborg était très populaire chez les transporteurs low-cost européens tels que Ryanair. Photo : Alan Wilson via Flickr

Un passé d’opérations varié

Säve Flygplats est situé sur l’île d’Hisingen, au nord-ouest de Göteborg. Le lieu servait d’aérodrome depuis 1940, à l’origine utilisé par une division de la Flygvapnet, l’Armée de l’air suédoise. Cette branche, la Göta Air Force Wing ou “F 9 Säve”, a été active jusqu’en 1969. Y volaient des avions suédois et étrangers tels que le Saab 29 et le British Hawker Hunter, que les Forces armées suédoises appelaient “J 34”.

En 1977, l’aéroport de Torslanda a fermé et les services programmés ont été déplacés à l’aéroport de Landvetter, à l’est de la ville. Pendant ce temps, Säve servait de hub général à la ville. En 1984, sa piste d’atterrissage 01/19 a bénéficié d’un agrandissement de 400 m et Säve a ainsi pu accueillir de plus grands avions d’affaires. Mais sa réelle percée a eu lieu en 2001.

Publicités

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Dassault Falcon 7X Gothenburg City Airport
Les avions d’affaires comme le Dassault Falcon 7X ont pu atterrir à l’aéroport de Säve après l’agrandissement de la piste en 1984. Photo : Alan Wilson via Flickr

Un succès commercial

En 2001, Säve a pris le nom de “Aéroport de Göteborg-City.” Ce nom reflétait sa proximité avec le centre-ville par rapport à Landvetter (respectivement à 17 km et 28 km). Cette période coïncidait aussi avec le lancement de services passagers programmés à l’aéroport. Le transporteur low-cost irlandais Ryanair a commencé à opérer des vols programmés vers Londres au même moment. Très vite, d’autres destinations ont suivi. D’après The Local, le succès de Ryanair a joué un rôle prépondérant dans la suppression des services en ferry par DFDS Seaways entre Newcastle et Göteborg, en 2006.

En plus des nombreuses destinations desservies par Ryanair, le transporteur low-cost hongrois Wizz Air avait lui aussi une belle présence à l’aéroport. En novembre 2014, les transporteurs régionaux Gotlandsflyg et Sparrow Aviation opéraient eux aussi des vols intérieurs programmés. Ces vols desservaient respectivement Visby et Stockholm Bromma. D’après Transportstyrelsen, l’Agence suédoise des transports, l’apogée de l’aéroport était en 2013. Cette année-ci, il a accueilli plus de 863 000 passagers pour 51 000 mouvements d’avions.

Publicités
Gothenburg City Airport Terminal
Le terminal sans prétention de l’aéroport. Photo : blue_quartz via Flickr

Des défauts opérationnels

En novembre 2014, les gros avions de ligne comme les Boeing 737 de Ryanair avaient bien évidemment abîmés les taxiways de l’aéroport. Donc, l’aéroport ne pouvaient plus légalement accueillir ces avions très lourds. Les vols Ryanair et Wizz Air ont été redirigés vers Landvetter pour une durée indéterminée.

Au départ, les passagers passaient le check-in et le contrôle de sécurité à Säve avant qu’un bus les transfère à Landvetter. En janvier 2015, l’aéroport a complètement suspendu les services aériens réguliers. D’après les propriétaires de l’aéroport, les coûts de réparation étaient excessifs.

Toutefois, ce n’était pas le seul défaut de l’aéroport. Si sa localisation était pratique, sa facilité d’utilisation laissait un peu à désirer. Les habitants de Göteborg Katie et Tim Perkins se souviennent :

Publicités

Katie : “Je me souviens qu’il fallait faire la queue dehors pour rentrer dans le pays, car il n’y avait pas assez de place à l’intérieur. Ça ressemblait clairement à une cabane. À l’époque, Ryanair donnait priorité aux familles pour embarquer.”

Tim : “La première fois que j’ai volé depuis Säve, on a fait le check-in au comptoir, puis on a reçu une carte d’embarquement générique et réutilisable : carton abîmé, sans date ni nom, juste le numéro de vol. Nous l’avons rendue à la porte. Ce n’était pas très sécurisé.”

Aeroseum Gothenburg
Des preuves du passé militaire de Säve se trouvent à l’Aeroseum adjacent, situé dans un hangar souterrain qui date de l’époque de la guerre froide. Photo : Alan Wilson via Flickr

L’aéroport aujourd’hui

Après la suspension du trafic commercial, Säve a cessé de porter le nom d’aéroport de Göteborg-City. En 2015, le nombre de mouvements aériens annuels a chuté à moins de 15 000. L’aéroport a de nouveau servi de hub général pour Göteborg et héberge aussi de nombreux aéroclubs locaux. Un de ces clubs appartient à l’université de technologie de Chalmers.

L’Aeroseum adjacent possède aussi une collection impressionnante d’anciens avions des Forces armées suédoises. Même si les services commerciaux ont cessé, Säve continue d’honorer son passé militaire en fournissant des locaux pour l’aviation générale proches du centre-ville de Göteborg.

Nous remercions la famille Perkins pour leurs souvenirs de l’aéroport de Säve.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer
Finnair A350 on ground
Lire La Suite

Finnair vend un Airbus A350

La compagnie porte-drapeau finnoise a vendu l’un de ses 15 A350 pour collecter des fonds. La compagnie a…