L’Australie rallonge l’interdiction de voyager à l’étranger jusqu’à mi-décembre

Publicités

**Mise à jour : 04/09/20 à 05:30 UTC – Le quota sur le nombre d’Australiens autorisés à rentrer chez eux va être augmenté à la suite d’une réunion du Cabinet National qui a lieu vendredi 4 septembre.

Le gouvernement australien a discrètement rallongé l’interdiction de quitter le pays pour les citoyen. L’édit controversé est entré en vigueur en mars. Cette semaine, il a été rallongé jusqu’au 17 décembre. C’est une mauvaise nouvelle pour les compagnies aériennes, encore plus pour les Australiens qui ont besoin de voyager.

Australia-Extends-Outbound-Travel-Ban
L’Australie a discrètement rallongé l’interdiction de voyager à l’étranger jusqu’à décembre. Photo : Brisbane Airport Newsroom

Tandis que de nombreux pays ont interdit l’entrée dans leur pays pour l’année 2020, l’Australie a interdit l’entrée comme la sortie. Simple Flying a couvert en détail les difficultés des Australiens à rentrer chez eux à cause des quotas très stricts sur le nombre de personnes autorisées à entrer dans le pays (citoyens australiens inclus). En revanche, ce qui est moins connu, c’est que les Australiens ne sont pas non plus autorisés à quitter leur pays.

Publicités

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Le gouvernement rallonge de plus en plus l’interdiction de voyager à l’étranger

Le gouvernement australien a déclaré l’état d’urgence sanitaire en mars, interdisant ainsi les déplacements à l’étranger pour une durée de trois mois. Un certain nombre de prolongations ont déjà été apportées à ce délai, la plus récente a été annoncée hier.

“La prolongation de l’état d’urgence sanitaire est une réponse appropriée,” explique le Ministre australien de la Santé Greg Hunt dans une déclaration lue par Simple Flying.

Publicités

Ce vendredi, on décompte 26 049 cas de COVID-19 et 678 décès en Australie.

Sans compter la violation des libertés civiles et les problèmes que cela cause pour de nombreuses personnes, la prolongation est un nouveau coup porté aux compagnies aériennes, qui ont déjà bien du mal à maintenir leurs services en Australie.

Australia-Extends-Outbound-Travel-Ban
Le gouvernement australien pense que l’interdiction de voyager à l’étranger n’est pas sujet à controverse. Photo : Brisbane Airport Newsroom

Le COVID-19 et les restrictions aux frontières réduisent l’activité de l’aviation

En décembre 2019, un peu moins de 4 millions de personnes ont voyagé vers et depuis l’Australie par transport aérien. Soixante-et-une compagnies aériennes ont opéré des services programmés dans divers aéroports australiens. Certaines étaient des grosses compagnies, comme Qantas, Cathay Pacific et Singapore Airlines. D’autres étaient d’obscures routes de fret aérien, comme le service de Donghai Airlines entre Shenzhen et Darwin, trois fois par semaine.

Publicités

En décembre, la capacité de chargement moyenne des compagnies internationales a dépassé 80 % sur leurs vols australiens. Certains transporteurs comme American Airlines avaient des charges moyennes au milieu des années 1990.

Neuf mois plus tard, l’aviation internationale en Australie n’est plus que l’ombre de ce qu’elle était. Donghai Airlines comme American Airlines ont levé le camp. Dix-sept de ces 61 compagnies opérant à l’international vers l’Australie ont cessé de le faire, y compris les transporteurs locaux Virgin Australia et Qantas. En juin 2020, un peu moins de 65 000 personnes avaient voyagé depuis l’Australie par transport aérien. La capacité de chargement moyenne était de 20 %.

Australia-Extends-Outbound-Travel-Ban
Les aéroport australiens sont bien calmes ces derniers temps. Photo : Melbourne Airport Newsroom

Ces nombres vont encore plus chuter après la déclaration de Malaysia Airlines annonçant la suspension de ses vols vers Brisbane, Adelaïde et Perth.

Le COVID-19 est à l’origine de cette baisse, mais ce sont les restrictions aux frontières qui l’accélèrent. Le gouvernement australien reste impassible quant aux problèmes que cela cause. Il n’y a aucun plan en place pour ouvrir les frontières australiennes, ce que le Premier Ministre australien “ne trouve pas sujet à controverse”.

Une décision qui n’est pas controversée contraint les compagnies locales à suspendre leurs vols internationaux

Tout cela dépend d’à qui vous vous adressez, de l’urgence de votre besoin de voyager et de votre réseau. Le gouvernement australien peut autoriser les voyages à l’étranger si vous êtes dans l’une de ces situations :

  • votre voyage est motivé par l’épidémie de COVID-19, dont la fourniture d’une aide
  • votre voyage est essentiel à la gestion d’une industrie ou d’une entreprise cruciale (dont les industries d’import-export)
  • vous voyagez pour bénéficier d’un traitement médical urgent indisponible en Australie
  • votre voyage est motivé par un besoin personnel urgent et impérieux
  • votre voyage est motivé par une raison humanitaire ou de bienfaisance
  • votre voyage est dans l’intérêt national.

Les non-citoyens sont libres de quitter le pays. Les personnes qui ont la double-nationalité ne le sont généralement pas.

Dans ce contexte, la plus grosse compagnie aérienne australienne, Qantas, n’a pas prévu de reprendre les vols internationaux avant au moins juillet prochain. À en juger par les récents commentaires du PDG de la compagnie, il n’hésitera pas à repousser la date si besoin. La deuxième compagnie australienne, Virgin Australia, a des plans incertains concernant la reprise des vols internationaux, mais n’a pas mentionné de date.

Tout cela rend les vols vers et depuis l’Australie compliqués, pour les compagnies aériennes comme pour les personnes qui ont besoin de voyager.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer