L’avenir d’Air France-KLM est incertain

Publicités

La survie d’Air France-KLM “n’est pas garantie”, tout du moins c’est que le Ministère des Finances du Pays-Bas dit. Le gouvernement a fait ces remarques dimanche lors d’une interview pour la télévision néerlandaise. Ces commentaires arrivent malgré les sauvetages financiers à hauteur de milliards qui ont été alloués à Air France et KLM par leur gouvernement respectif.

Avec une histoire ancienne et des rôles cruciaux dans leur économie nationale, il est difficile d’imaginer qu’Air France et KLM pourraient ne pas survivre à la crise. Photo : KLM

La survie n’est pas “garantie”

Le Ministre des Finances néerlandais Wopke Hoekstra s’est exprimé dimanche lors d’une interview pour la télévision néerlandaise. Il est revenu sur l’état actuel du transporteur national KLM et de son homologue français Air France.

Au sujet de la survie du groupe aérien, il déclare “Dat is geen automatisme”, ce qui a été traduit par “ce n’est pas garanti.” Toutefois, on peut aussi traduire cette phrase par “ce n’est pas automatique.” La différence entre les deux mots rend la déclaration d’Hoekstra plutôt ouverte à l’interprétation.

Publicités

Étudier le contexte de cette déclaration peut donc être utile. L’Irish Examiner rapporte que la déclaration suivante a été faite à la suite de cette phrase :

“Le groupe va devoir régler ses coûts de base, même au vu de la situation actuelle. Si cette situation dure jusqu’à la fin de l’année prochaine, il devra encore plus réduire ses coûts,”

KLM grounding
KLM stocke plus de 200 avions à Schiphol. Photo : Getty Images

Air France-KLM a déjà reçu des milliards

Les gouvernements français et néerlandais possèdent chacun 14 % du groupe. Ils ont déjà injecté des milliards d’euros dans leur compagnie nationale respective pour s’assurer de la survie de l’entreprise. Au total, combinés, les prêts gouvernementaux s’élèvent à plus de 10 milliards d’euros (11,85 milliards de dollars).

Fin juin, la compagnie porte-drapeau néerlandaise KLM a annoncé avoir garanti 3,4 milliards d’euros (3,8 milliards de dollars) pour aider à traverser la crise du COVID-19. Le marché a été validé après la conclusion d’un accord entre les gouvernements néerlandais et français, accord soumis à un grand nombre de conditions.

Publicités

“Le plan de financement est nécessaire pour protéger le long et difficile chemin à parcourir vers le rétablissement. Il s’agit d’une étape très importante et j’exprime ma gratitude à l’État néerlandais ainsi qu’aux banques au nom de tous mes collègues de KLM, pour leur confiance en notre organisation et en notre avenir,” – Pieters Elbers, PDG, KLM

Air France grounded planes
Air France doit respecter certains condition pour obtenir son aide financière gouvernementale. Photo : Getty Images

En janvier, Air France a confirmé recevoir une aide de 7 milliards d’euros (8,08 milliards de dollars) de la part du gouvernement français. Comme le gouvernement néerlandais, le gouvernement français a fixé certaines conditions environnementales pour recevoir cet argent. Elles incluent un passage aux carburants durable et une réduction des vols domestiques. Ces deux mesures visent à réduire l’empreinte carbone.

Analyse de la situation

S’il est clair qu’Air France et KLM ont des problèmes financiers, il est difficile de croire que leur survie n’est pas garantie.

Air France et KLM ont des histoires riches et figurent parmi les premières compagnies aériennes au monde. Au moins par fierté nationale, les gouvernements français et néerlandais feront le nécessaire pour sauver ces compagnies.

Publicités
KLM route to Batavia
KLM est la plus vieille compagnie aérienne à toujours opérer sous le même nom. Image : KLM

Bien sûr, cela va au-delà des symboles et de l’histoire. Les deux transporteurs sont d’une importance cruciale pour l’économie de leur nation respective, transportant quotidiennement des tonnes de biens de valeur à travers le monde.

Si l’on regarde de nouveau la déclaration du ministre Hoekstra en gardant cela en tête, on peut l’interpréter plutôt comme ‘La survie d’Air France-KLM ne va pas de soi, nous devrons réduire les coûts significativement et travailler dur pour y arriver.’ Voici notre interprétation, mais nous aimerions beaucoup savoir ce que vous en pensez.

Pensez-vous que ces remarques sont des hyperboles sorties de leur contexte ? Le groupe Air France-KLM est-il vraiment au bord de l’effondrement ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires.

Simple Flying a contacté les représentants d’Air France et KLM, à la recherche de commentaires ou déclarations en réponse aux remarques du ministre Hoekstra. Un porte-parole d’Air France nous a informé que “le groupe Air France-KLM ne désirait pas commenter ce sujet.” KLM a répondu en fournissant seulement un lien vers leur annonce de juin concernant le sauvetage financier.

Publicités
1 commentaire
  1. Comme toutes Cies Aériennes – les coûts fixes risquent à la longue de torpiller les finances d’AF/KLM et même d’ADP qui les accueillent – en effet la reprise espérée des réservations sur le segment du Premium n’existe toujours pas – et le secteur économique est aux abonnées absents – plusieurs raisons (Covid) mais surtout un nombre impressionnant de contraintes sanitaires qui différent d’un pays à l’autre – expliquent tout cela – et en plus une épidémie qui n’en finit pas ou plutôt qui repart à la hausse – tout cela fait que le voyage aérien n’est plus du tout “un plaisir de voyager” mais s’apparent plutôt à un chemin de croix – et si on rajoute des charges monumentales d’entretien pour des avions qui restent au sol…..donc actuellement la seule solution est la réduction drastique des frais fixes (avions, stationnement, entretien, et malheureusement ceux qui payent toujours les pots cassés….les personnels)….a terme plutôt que valoriser les secteurs premiums , qui certe rapportent, quand ils sont là, donnons de l’air à la version des passagers “économique” qui sont malgré tout le moteur de fond du transport aérien, comme essaye de faire actuellement le groupe Lufthansa….A voir d’ici quelques mois ou on en est…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer