L’Inde dit aux passagers de prendre des vols de rapatriement auprès des compagnies

Le gouvernement indien a annoncé que les passagers pouvaient réserver auprès des compagnies aériennes directement, sans s’enregistrer auprès du gouvernement. Ceci s’applique aux vols au départ de l’Inde vers des destinations à l’étranger qui respectent les accords concernant les couloirs de transport (travel bubble), ainsi qu’aux vols Vande Bharat Mission (VBM). La nouvelle arrive alors que de nombreuses compagnies commencent à voler hors de l’Inde et que le voyageurs commencent à repartir vers les pays étrangers.

Delhi Airport India
Les passagers peuvent désormais réserver des vols directement auprès des compagnies pour leurs vols allers. Photo : Getty

Pas d’enregistrement nécessaire

Une directive émise par le Ministère du gouvernement indien a annoncé la semaine dernière que les personnes voyageant hors de l’Inde devaient s’enregistrer auprès du Ministère de l’aviation civile (MoCA). Les passagers devaient fournir au MoCA ou à un organisme désigné des détails élémentaires comme leur aéroport de départ et d’arrivée ainsi que leur numéro de vol.

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Toutefois, MoCA a expliqué que toutes les compagnies aériennes équipées du programme VBM et de couloirs de transport étaient des organismes désignés, et que les passagers devaient s’enregistrer eux-même. Les passagers peuvent donc désormais réserver leurs tickets directement auprès des compagnies en question, sans étape supplémentaire.

Airlines in India
Les voyageurs peuvent réserver leurs tickets directement auprès des compagnies pour leurs vols allers. Photo : Getty Images

Néanmoins, ces protocoles ne s’appliquent pas pour les voyageurs rentrant en Inde. Les voyageurs à destinations de l’Inde doivent remplir un formulaire avant leur arrivée et fournir les détails de leur quarantaine. Les personnes négatives au test COVID-19 doivent s’isoler chez eux pendant 14 jours, tandis que les autres doivent se placer en quarantaine dans des hôtels désignés pendant sept jours puis sept autres jours à leur domicile.

Un retour vers des vols réguliers ?

L’Inde a pour le moment banni tous les vols internationaux réguliers, et ce jusqu’à septembre. À la place, les seuls vols opérés sont ceux qui suivent le programme de rapatriement Vande Bharat Mission et les accords sur les couloirs de transport. Des accords sur le voyage ont été établis avec plusieurs pays dont les États-Unis, le Royaume-uni, la France, l’Allemagne, le Koweït, les Émirats arabes unis, le Qatar et le Canada.

Qatar Airways plane
Un nombre de compagnies aériennes étrangères ont pu reprendre les vols vers l’Inde grâce aux couloirs de transport. Photo : Getty Images

La décision de supprimer les enregistrements pour les vols allers pourrait signaler que le gouvernement est de nouveau ouvert au trafic international. L’automne et l’hiver sont souvent des saisons avec beaucoup de trafic passager, notamment grâce aux festivals et aux vacances. Le gouvernement indien est en négociations avec 13 pays supplémentaires pour former des couloirs de transport et ainsi augmenter le nombre de vols dans les mois à venir.

Toutefois, il est peu probable que le gouvernement lève l’interdiction de vols réguliers. Les vols VBM ont eu des effets largement positifs, rapatriant près de 350 000 Indiens, et la demande ne semble pas s’amoindrir. Aussi, les couloirs de transport permettent aux transporteurs étrangers d’avoir une chance de rivaliser avec l’imposant marché indien.

Bientôt encore plus de compagnies

Avec la demande latente dans le marché indien, les compagnies font pression pour reprendre les vols. Le transporteur low cost SpiceJet a un accort avec Hi Fly pour rapatrier les citoyens indiens, il s’agit de son premier pas dans les opérations long-courrier. Le Japon, l’Australie et Singapour sont tous les trois sur la liste pour signer des accords avec l’Inde, qui autoriseraient leurs transporteurs respectifs à voler vers le pays.

Airport queue on runway
Des mois sans vols ont créé une demande latente en Inde. Photo : Getty Images

Pour le moment, Vande Bharat et les couloirs de transport sont les seules façons de voyager hors de l’Inde, et cela va rester le cas dans le futur à court-terme. Cependant, il est possible de voir les règles et régulations concernant les vols s’assouplir dans les prochains mois, à mesure que le nombre de voyageurs à prendre leur envol augmente.

Que pensez-vous des projets de l’Inde ? Avez-vous pris un vol international au départ ou à destination de l’Inde ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer