La compagnie sud-africaine Comair reçoit une offre d’investisseurs privilégiés

Comair a reçu une offre officielle d’investisseurs cette semaine, mettant la compagnie sur la voie de la reprise de service cette année. La compagnie sud-africaine s’est lancée dans le sauvetage volontaire d’entreprise en mai lorsque ses revenus ont disparu. La proposition sera votée par les créanciers de la compagnie le mois prochain, scellant ainsi son destin.

Comair, Fleet Reduction, British Airways
Comair est une compagnie franchisée British Airways et opère un transporteur low cost, Kulula. Photo : Boeing

Offres officielles

D’après Business Maverick, un groupe d’investisseurs s’est rassemblé sous le nom de Consortium Moritz pour soumettre une offre. Le consortium offre 500 millions de rands (30,2 millions de dollars) de capital pour relancer la compagnie.

Grâce à ces investisseurs privilégiés, Comair recommencera à voler le 1er décembre, légèrement plus tard que prévu. La compagnie va aussi sortir de la bourse de Johannesbourg et faire appel à une nouvel équipe de management.

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’avion.

Comair-business-rescue
Comair va reprendre les vols en décembre grâce au plan de sauvetage. Photo : Bob Adams via Flickr

Comair a reçu une autre offre qui propose 750 millions de rands à la compagnie (45,3 millions de dollars). Le consortium, qui inclut la société d’investissement Harith General Partners, souhaite reprendre les vols dès le mois d’octobre. Toutefois, les deux propositions sont sujettes à l’approbation des créanciers avant d’entrer en vigueur.

Les créanciers votent bientôt

Pour que le plan de sauvetage entre en vigueur, 75 % des créanciers de la compagnie doivent voter en la faveur de la proposition. Les créanciers doivent se rassembler le 11 septembre pour voter l’offre du Consortium Moritz, qui serait un investissement en deux tranches.

Les 100 premiers millions de rands seront disponibles juste après l’approbation de la proposition par les créanciers, fournissant à la compagnie une entrée d’argent indispensable. Les 400 millions de rands restants seront sous forme de parts achetées une fois que la compagnie sera sortie de la cotation en bourse. L’autre consortium offre jusqu’à 750 millions de rands dès la semaine prochaine, pour recapitaliser la compagnie.

Comair 737 MAX
Comair se sépare de 50 % de sa flotte, scellant le destin de ses 737 MAX. Photo : Boeing

La réduction actuelle de flotte restera probablement en place, faisant de Comair une compagnie bien plus modeste qu’avant la pandémie. La compagnie prévoie de se séparer de 50 % de sa flotte opérationnelle lorsqu’elle recommencera à voler, plus tard dans l’année.

Avec maintenant deux offres intéressantes, tous les regards seront tournés vers les créanciers lors de leur entrevue le mois prochain. Si le plan de sauvetage est accepté, les spécialistes du sauvetage d’entreprises estiment que le processus sera terminé d’ici fin mars de l’année prochaine. Cependant, l’échec de la proposition choisie, quelle qu’elle soit, aura pour conséquence la liquidation totale de la compagnie.

Une longue histoire

Avant ses problèmes de 2019, Comair se vantait fièrement d’avoir fait du profit pendant 72 années. La compagnie a une longue histoire de services fiables et a secoué le marché grâce à son bras droit low cost, Kulula. Néanmoins, la pression de l’année passée et l’impact de 2020 ont laissé la compagnie fragilisée.

British Airways Comair Boeing 737 MAX 8 landing
Comair avait fait du profit pendant 72 ans avant que 2019 et 2020 déciment les opérations de la compagnie. Photo : Boeing

À la suite du confinement national en mars, Comair a suspendu tous ses vols et juste un mois plus tard, l’entreprise est entrée en procédure de sauvetage. La compagnie a vu ses revenus disparaître et n’a pas pu couvrir ses charges fixes durant les mois qui ont suivi. Pourtant, avec deux plans de sauvetage solides en négociation, il y a des fortes chances que la compagnie soit de retour dans les airs cette année.

Avez-vous déjà volé avec Comair par le passé ? Aimeriez-vous voir un retour de la compagnie ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer