Le Boeing 777X n’aurait besoin que de 30 minutes de temps de rotation

Publicités

Le temps de rotation des Boeing 777-9 sera de seulement 30 minutes d’après le constructeur. Le temps de rotation prend en compte un avion rempli à 50 % de sa capacité lors d’un affrètement hors-base, ce qui signifie que les actions nécessaires sont réduites au minimum.

Boeing 777X, Turnaround Time, Boeing 777-9
À 50 % de sa capacité, le Boeing 777-9 ne devrait avoir besoin que de 30 minutes de temps de rotation. Photo : Getty Images

Le temps dont a besoin un avion pour effectuer sa rotation est un facteur crucial pour les aéroport comme pour les compagnies. Pour les aéroports, cela signifie combien de temps une zone va être occupée avant qu’un autre avion puisse l’utiliser. Pour les compagnies, cela signifie combien de temps l’avion est au sol, sans faire d’argent.

Temps de rotation hors-base

Le temps de rotation hors-base est habituellement plus court que le temps de rotation dans la base d’attache d’un avion. En effet, certaines actions réalisées à la base d’attache sont valables pour deux étapes de vol. Le Boeing 777-9 n’aura besoin que de 30 minutes de temps de rotation à une capacité de 50 %, hors base. Mais comment cela est-il calculé ?

Publicités

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Boeing publie les informations détaillées au sujet des caractéristiques de son avion à des fins de planification. Même si les détails des caractéristiques du 777-9 ne sont que préliminaires, ils donnent une bonne idée de ce que Boeing prévoit pour cet avion.

Boeing, 777X, Testing Program
Le Boeing 777-X passe en ce moment des tests de certification. Photo : Getty Images

Une fois que l’avion arrive sur la piste, 2 minutes sont nécessaires au positionnement d’une passerelle aéroportuaire et de d’autres équipements. Pour ce qui est de la cabine, il faut 17,3 minutes pour débarquer les passagers et la nettoyer. Enfin, il faut 11 minutes pour décharger la soute arrière.

Publicités

Bien sûr, de nombreux processus différents ont lieu lorsqu’un avion est au sol. Celui qui prend le plus de temps porte le nom de chemin critique (“critical path”). Peu importe si les autres processus sont effectués rapidement, ils ne feront pas baisser le temps total.

Dans le cas d’une rotation de Boeing 777-9 dans sa base d’attache, le chemin critique est le ravitaillement en carburant de l’avion. Boeing estime à 24 minutes le temps nécessaire au ravitaillement avec 25 000 gallons de carburant (94 635 litres). Trois minutes supplémentaires sont allouées à chaque côté de l’avion pour connecter et retirer l’équipement, ce qui fait un total de 30 minutes de chemin critique.

Aircraft refueling
Ravitailler en carburant le Boeing 777-9 est le processus le plus coûteux en temps. Photo : Getty Images

Aussi, 26 minutes sont allouées au chargement et déchargement de la soute vrac. Pendant ce temps, les passagers disposent de 9,8 minutes pour embarquer. Boeing estime que retirer la passerelle aéroportuaire ne prendra qu’une minute.

Publicités

Le temps de rotation à un hub

Penchons-nous sur un autre exemple. Qu’en est-il d’un avion qui arrive et repart d’un hub plein à craquer ? Dans ce cas, le temps de rotation est plus que doublé et le chemin critique prend une heure et huit minutes. Il s’agit encore une fois du ravitaillement en carburant, cette fois avec 47 040 gallons (178 179 litres). Cette étape prend 62 minutes, avec six minutes pour connecter et déconnecter les équipements.

Le reste de la maintenance de l’avion est plutôt rapide. Il faut seulement 10,3 minutes pour réapprovisionner en eau potable et 15 minutes pour nettoyer les sanitaires.

Boeing 777X, Turnaround Time, Boeing 777-9
Lorsque l’avion est complet, il faut 52 minutes pour décharger et charger la soute avant. Photo : British Airways

Pour ce qui est des soutes, il faut 22 minutes pour décharger la soute arrière et 22 minutes supplémentaires pour la recharger. C’est 26 minutes à chaque fois pour la soute avant. Enfin, charger et décharger la soute vrac peut être fait à n’importe quel moment.

C’est en se penchant sur la cabine que cela devient intéressant. Pour cet exemple, Boeing suppose qu’il y a 414 passagers dans deux classes, mais il n’y a qu’une porte. Avec cette configuration, le constructeur pense que 40 passagers peuvent débarquer par minute, et que 25 peuvent embarquer par minute.

Ainsi, avec ce postulat, Boeing suppose qu’il faudra 10,4 minutes pour faire débarquer tous les passagers. L’entretien de la cabine commence en même temps que le débarquement et dure 34,4 minutes. Au même moment, pendant que la passerelle aéroportuaire est attachée, les véhicules de restauration peuvent approcher l’avion.

Boeing 777X, Turnaround Time, Boeing 777-9
Embarquer dans un avion peut prendre jusqu’à 30,5 minutes. Photo : Gregor Schlaeger via Lufthansa

Un camion s’occupera de la maintenance de la première et deuxième porte arrière en respectivement 11,3 et 19 minutes. Pendant ce temps, un deuxième camion se connectera à la porte 4R et aura besoin de 33,4 minutes pour s’occuper de la cuisine arrière. Une fois que la maintenance de la restauration est terminée, il reste 30,5 minutes pour faire embarquer les passagers.

Bien sûr, comme il s’agit d’informations préliminaires, elles sont sujettes aux changements. Les configurations des compagnies vont varier et probablement que les avions seront moins remplis que dans ce dernier scénario.

Que pensez-vous du temps de rotation du Boeing 777-9 ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer