Le Canada prolonge ses restrictions sur les voyages internationaux jusqu’en octobre

La même semaine durant laquelle Air Canada annonce des mesures visant à encourager la réouverture des frontières, le gouvernement canadien prolonge ses restrictions. Actuellement, le Canada n’est accessible par avion que pour les citoyens canadiens et quelques exceptions. Ces restrictions étaient censées être levées fin août mais d’après une annonce faite cette semaine, les frontières resteront fermées jusqu’à fin septembre.

Air Canada Boeing 777 Turbulence
Le Canada a prolongé ses restrictions aux frontières jusqu’à fin septembre malgré les demandes de réouverture. Photo : Air Canada

Dans un tweet, Bill Blair, Ministre de la Santé publique et de la Protection civile, a confirmé que les frontières du Canada resteraient fermées. Dans son annonce, il a confirmé que les restrictions supplémentaires permettraient d’éviter le la propagation du COVID-19. Toutefois, les exceptions existantes resteront les mêmes malgré les plusieurs cas de nouveaux foyers causés par des vols internationaux.

Cette décision de prolonger les restrictions aux frontières jusqu’au 30 septembre sera mal accueillie par de nombreuses compagnies. Par Air Canada en particulier, puisque la compagnie a rendu public plus tôt cette semaine qu’elle comptait installer ses propres stations de tests dans les aéroports, avec l’espoir que les restrictions soient levées. La compagnie a annoncé une perte de 1,18 milliards de dollars sur son deuxième trimestre à cause des très lourdes restrictions.

Grâce aux stands de tests disponibles dès le 7 septembre, la compagnie espère être capable de traquer et de retracer le parcours du virus de manière efficace, et ainsi de prévenir le développement d’un nouveau foyer. Néanmoins, le gouvernement canadien ne semble pas être d’accord avec cette approche.

Coupés du monde

Mais Air Canada n’étaient pas les seuls à espérer voir les restrictions être bientôt levées. Plusieurs compagnies européennes ont adressé une lettre ouverte au Premier Ministre canadien. Dans la lettre, les dirigeants d’Air France-KLM et de Lufthansa expliquent que le Canada doit rouvrir ses frontière s’il attend la même chose de la part de l’Europe. Mais les frontières du Canada restent fermées, non seulement pour l’Europe, mais également pour les États-Unis.

Le Canada a également maintenu ses frontières fermées aux États-Unis depuis mars. Cependant, les travailleurs essentiels vivant d’un côté de la frontière et travaillant de l’autre sont autorisés à traverser. C’est aussi le cas des citoyens canadiens rentrant chez eux, mais pour tous les autres, la frontière est fermée. Les citoyens américains ne sont pas autorisés à voyager au Canada pour des raisons non-essentielles, à moins qu’ils soient proches parents d’un citoyen canadien.

Une personne entrant au Canada, par transport aérien ou en traversant la frontière, doit être mis en quarantaine pendant 14 jours. Les personnes surprise en train de rompre l’isolement au cours de cette période s’exposent à une amende de 750 000 $ et potentiellement à une peine de prison.

Air France-KLM
Les dirigeants d’Air France-KLM et de Lufthansa ont exprimé au Canada le souhait que le pays rouvre ses frontières. Photo : Getty Images

Quand la frontière va-t-elle rouvrir ?

Alors que certaines inquiétudes sont émises au sujet de l’impact économique de la fermeture prolongée, le Canada semble assurer que ce ne sera pas le cas. La lettre des compagnies européennes risque d’avoir très peu d’effet étant donné l’augmentation de nombre de cas de COVID-19 à travers le continent européen et le rétablissement de restrictions. Le nombre de cas continue aussi d’augmenter aux États-Unis, une raison de plus pour le Canada de rester fermé.

La question est, qu’est-ce qui conduirait le Canada à assouplir ses restrictions ? Si Air Canada peut prouver que ses stands de test sont utiles pour traquer le virus, peut-être que le gouvernement reconsidérerait ses mesures. Si le pays attend un vaccins ou une baisse du nombre cas à travers le monde, les frontières risquent de rester fermées encore quelques mois. Dans ce cas, les compagnies canadiennes pourraient réellement avoir besoin d’aide financière pour traverser la crise.

Que pensez-vous de la décision du gouvernement canadien ? Est-elle sage ou trop stricte ? Faites-nous savoir ce que vous en pensez dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer