Le copilote d’un A321neo Vietnam Airlines sort les volets au lieu de rétracter les trains

Publicités

Le 24 novembre, un Airbus A321neo Vietnam Airlines a sorti ses volets au lieu de rétracter ses trains alors qu’il décollait d’Hanoï pour Hué. Cela a déclenché une alerte de survitesse. Il a fallu déconnecter le pilote automatique et agir pour atteindre l’axe de tangage et la vitesse nécessaires.

A321neo Vietnam airlines
L’avion en question est un Airbus A321neo vieux de 1,8 ans. Photo : Airbus

Les détails de l’incident

Selon The Aviation Herald, le 24 novembre à 07:45, un Airbus A321neo Vietnam Airlines a décollé d’Hanoï pour Hué. Juste après le décollage, le capitaine (pilote) a demandé à ce qu’on rétracte les trains d’atterrissage. Mais après l’autorisation du contrôleur aérien, le copilote a déplacé les volets de la position 1 à la position 3 au lieu de rétracter les trains.

La vitesse de vol était de 210 KIAS et avec les volets sortis en positions 3, la vitesse maximale a été réduite à 195 KIAS. Pendant 10 secondes, il y a donc eu une alerte de survitesse.

Le capitaine a déconnecté le pilote automatique et le directeur de vol, puis a augmenté l’axe de tangage. À 3 500 pieds d’altitude et à une vitesse de 170 KIAS (nœuds), le capitaine a rétracté les volets de la position 3 à la position 0.

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Vietnam Airlines flight 1543
Aperçu du trajet du vol concerné par l’incident (haut), comparé à un départ pour la même destination sans incident (bas). Photo : FlightRadar24.com

Ceci a augmenté la vitesse de vol stationnaire minimale à 200 KIAS. Toutefois, l’Alpha Floor Protection ne s’est pas déclenché car les critères n’étaient pas remplis. Le capitaine a remis les volets en position 1, baissé l’axe de tangage pour augmenter la vitesse, puis a fait un roulis vers la droite pour respecter l’itinéraire donné par le contrôleur aérien.

L’équipage a demandé à se stabiliser à 2 500 pieds à cause d’un problème technique. À cette altitude, l’avion s’est stabilisé à 220 KIAS. Les volets désormais rétractés, l’avion a continué vers sa destination sans incident.

Vietnam Airlines flight 1543
Graphique de la vitesse et de l’altitude de l’incident. Photo : FlightRadar24.com

Pour ceux qui ne sont pas pilotes

En général, les avions Airbus ont cinq configurations pour leurs volets : 0, 1, 2, 3 et FULL. Changer ces positions entraîne des changements qui concernent les becs (devant les ailes) et les volets (derrières les ailes).

Changer la position des volets et becs de l’avion a pour conséquence de changer la “vitesse de sécurité” de l’avion. La vitesse de décrochage diminue pour permettre à l’avion de voler bien plus lentement que la normale sans tomber. Dans ce cas, l’avion ne peut donc pas voler aussi rapidement, sinon il risque de recevoir des alertes de survitesse.

Les positions de volets 1 (qui s’appelle 1+F) ou 2 sont souvent activées pendant le décollage, tandis que les positions de volets 3 ou FULL sont sélectionnées pour l’atterrissage. La position 3 peut aussi être utilisée pour décoller lorsque la piste est petite ou s’il y a des obstacles.

Publicités
central pedestal a320
Le pedestal central d’un Airbus A320. Le levier de volet est en bas à droite de l’image. Le levier de train d’atterrissage est en haut à droite de l’image (avec les flèches verticales). Photo : Oliver Cleynen via Wikimedia Commons 

 

Dans le rapport du Aviation Herald, les commentateurs de l’incident ont rapidement jugé le pilote. Une personne a proposé un commentaire assez fin au sujet des raisons de l’incident :

“Il s’agit principalement de facteurs humains. Comme dans n’importe quel incident, il y a plusieurs causes. Ces jours-ci, de nombreux pilotes volent beaucoup moins que ce qu’ils voudraient. À cause du manque de pratique, il y a plus d’erreurs. Dans ce cas, on dirait que [le pilote] a demandé de rétracter les trains. Au même moment, [le copilote] a reçu une instruction du contrôleur aérien.”

Cette personne explique ensuite que cela aurait ajouté un élément de distraction, qui a mené à l’erreur. Non seulement le copilote a sélectionné le mauvais levier, mais il l’a aussi déplacé dans la mauvaise direction (par rapport à la phase de vol).

Que pensez-vous de cet incident, en particulier si vous êtes pilote ? Faites-le nous savoir dans les commentaires.

Publicités

Simple Flying a contacté Vietnam Airlines pour leur demander une déclaration. Au moment de publication de l’article, nous n’avons pas reçu de réponse. Nous actualiserons l’article si nous recevons de nouvelles informations.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer