Pourquoi Delta ne vole pas vers Hong Kong

Publicités

Delta Air Lines est la seule des trois principales compagnies américaines à ne pas voler vers Hong Kong. Tandis que United et American opèrent toutes les deux plusieurs vols par jours, Delta s’est retirée du marché en 2018. Voici pourquoi.

Delta Shanghai
Le dernier vol Delta Air Lines vers Hong Kong était avec un Boeing 777 en 2018. Photo : Getty Images

Le lancement de services Delta à Hong Kong

En 2014, Delta Air Lines était en pleine construction de son hub à Seattle. Sans réelle liaison transpacifique, Delta était loin derrière certains concurrents, en particulier United et son énorme hub à San Fransisco. Ainsi, la compagnie s’est tournée vers Seattle, se mesurant à Alaska Airlines, même si Alaska n’opère pas de vol long-courrier à l’international avec des gros-porteurs.

En même temps, Delta annonçait deux itinéraires transpacifiques au départ de Seattle (SEA) vers Séoul (ICN) et Hong Kong (HKG). À l’époque, Mike Medeiros, vice-président de Delta, déclarait ceci :

Publicités

“En offrant un nouveau service de Seattle à Séoul et Hong Kong, Delta offre désormais à ses clients des liaisons vers les cinq principales destinations en Asie. Notre réseau grandissant combiné à des investissements dans nos avions, l’aéroport et la communauté prouvent notre engagement à devenir le premier transporteur international de Seattle.”

Delta Seattle
Delta a commencé à construire son hub à Seattle il y a moins de 10 ans seulement. Photo : Delta Air Lines

Les vols vers Séoul et Hong Kong étaient un ajout aux vols transpacifiques de Delta vers Shanghai, Beijing et Tokyo. Pour commencer, Delta Air Lines a utilisé un Boeing 767-300ER de 210 places pour voler vers Séoul. Pour Hong Kong, des Airbus 330-200 de 234 places anciennement à Northwest Airlines. Delta volait également entre Détroit et Hong Kong.

La fin des vols à Hong Kong

Seattle était la seule liaison qui permettait à Delta de voler vers Hong Kong. À la fin des années 2018, Delta a annoncé ajouter des vols sans escale entre Seattle et Osaka-Kansai (KIX) avec un Boeing 767-300ER. Citant son partenariat avec Korean Air, la compagnie pensait que cet itinéraire fonctionnerait bien et qu’il compléterait ses services entre Osaka et Honolulu.

Delta 767
Delta a annoncé les vols du 767-300ER vers Osaka au moment où elle a supprimé ses vols vers Hong Kong. Photo : Getty Images

La compagnie a ajouté des vols vers Osaka, mais au même moment, elle a annoncé supprimer son service entre Seattle et Hong Kong. À la place, elle a redirigé ses passagers vers son partenaire de confiance Korean Air. À l’époque, Delta opérait un Boeing 777-200ER entre Seattle et Hong Kong.

Publicités

La compagnie va-t-elle de nouveau voler sur cet itinéraire ?

Historiquement, Delta Air Lines a toujours été plutôt un transporteur plutôt prudent quand il s’agissait de lancer et d’opérer ses propres vols longs-courriers. C’est pourquoi la compagnie a préféré acheminer ses passagers via ses propres hubs ou ceux de ses partenaires, pour garantir un facteur de charge de passagers plus élevé.

Même sans Hong Kong, Delta dessert toujours plusieurs des marchés les plus importants d’Asie depuis Seattle dont Beijing, Shanghai et Tokyo. Toutefois, la sortie de Hong Kong du réseau Delta est assez conséquente pour être notée.

Delta Getty
Si Delta souhaite de nouveau voler vers Hong Kong, la compagnie pourrait utiliser ses Airbus A350-900, bien que leur capacité risque d’être supérieure à la demande du marché. Photo : Getty Images

D’abord et avant tout, United et American étaient de loin de plus grosses compagnies que Delta pour Hong Kong. American a en plus un accord de partage avec Cathay Pacific, dont le siège social est à Hong Kong, ce qui lui permet de sécuriser une correspondance. D’ailleurs, le plus long itinéraire d’American est son vol entre Hong Kong et Dallas (DFW).

Publicités

Historiquement, United était la compagnie américaine qui avait la feuille de route la plus étendue en Asie de l’Est, avec plusieurs vols quotidiens au départ de nombreux hubs et vers des villes comme Singapour, Shanghai, Chengdu, Osaka, etc.

Pendant ce temps, Delta était loin derrière ses concurrents depuis le démantelement de son hub à Tokyo-Narita, hérité de sa fusion avec Northwest Airlines. Ceci étant dit, il faut noter que Delta a une position surprenamment forte sur le marché de Tokyo-Haneda, alors que la compagnie n’a pas de partenaire majeur.

En ce qui concerne un éventuel retour de Delta à Hong Kong, si la compagnie n’a pas pu faire fonctionner ces vols en des temps favorables, il est peu probable qu’elle réussisse à les opérer ces prochaines années. Surtout puisque la compagnie est encore entrain de se rétablir de la crise. Mais, vers 2025, lorsque la compagnie pourra recommencer à construire son réseau d’itinéraires internationaux, elle pourra peut-être rentabiliser sa position à Seattle avec un nouveau vol vers Hong Kong. Même si juste après la suppression des vols de Seattle par Delta, Cathay Pacific a annoncé son projet de voler de Seattle à Hong Kong.

Pensez-vous que Delta devrait retourner à Hong Kong ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer