Pourquoi est-ce qu’Alaska Airlines a déménagé à Seattle ?

Alaska Airlines opérait en dehors de Seattle dans l’État de Washington depuis presque sept décennies. La compagnie a le mot Alaska dans son nom, et son image met fièrement l’État en avant. Alors pourquoi est-ce que l’entreprise s’installe à 1200 milles marins de l’État dont il tire le nom ?

Alaska Airlines Seattle
Alaska Airlines est le cinquième plus gros transporteur par passager transporté basé aux États-Unis. Photo: Alaska Airlines

Les débuts

Les débuts d’Alaska Airlines remontent à 1932, lorsque Linious “Mac” McGee donne son nom à un avion Stinson et commence à voler hors d’Anchorage, la plus grande municipalité d’Alaska. Pendant ce temps, le propriétaire de mines Wesley “Earl” Dunkle prête des fonds aux pilotes Steve Mills, Charlie Ruttan et Jack Waterworth pour lancer une compagnie du nom de Star Air Service. Puis, en 1934, McGee Airways fusionne avec cet opérateur et forme ainsi le plus gros transporteur de l’État.

Cette nouvelle compagnie possède alors 22 avions, mais à l’époque, les vols n’étaient pas planifiés. Un avion décollait lorsqu’il était rempli de passagers ou de marchandises. Néanmoins, la compagnie a continué a grandir et finit par acheter Alaska Interior Airlines en 1937.

La même année, McGee vend Star Air Service à un groupe porté par Don Goodman, un de ses anciens pilotes. Le nouveau transporteur porte le nom légèrement modifié de Star Air Lines. L’année suivante, la Civil Aeronautics Authority est créée : cet événement marque le début de la régulation uniforme des compagnies aériennes.

La nouvelle agence accorde à Star la plupart des routes qu’elle désire. Cependant, la compagnie ne reçoit pas la ligne lucrative entre Alaska et Seattle. C’est la désormais célèbre Pan American World Aways qui profite de cette opportunité.

Alaska Airlines
Bien que son siège soit dans l’État de Washington, le transporteur maintient toujours une forte présence en Alaska. Photo : Alaska Airlines

Une étoile montante

Au début des années 1940, le transporteur avait comme surnom Alaska Star Airlines. En 1943, il acquiert un certain nombre d’entreprises, notamment Mirow Air Service, Pollack Airlines, Lavery Airways et Alaska Airmotive.

Avec ses nouvelles possessions, l’entreprise finit par choisir le nom d’Alaska Airlines en 1944. La Seconde Guerre mondiale fait alors rage, les activités aériennes pour l’effort de guerre sont donc priorisées. À cette période, la compagnie fait face à une pénurie de main d’œuvre ainsi qu’à des difficultés financières. Malgré cela, elle réussit à continuer sa croissance au fil des années.

Après la guerre, la charte des services fait de l’ombre aux opérations programmées. Par la suite, Alaska devient le plus gros opérateur de vols charter du monde. Il déploie le surplus militaire de DC-4 et de C-46 pour transporter de la nourriture durant le blocus de Berlin ainsi que pour évacuer 49 000 régugiés Juifs yéménites.

Alaska Airlines exécutait désormais des opérations bien trop conséquentes pour ses locaux de Merrill Field à Anchorage. L’entreprise avait besoin de plus de place pour sa flotte et pour sa main d’œuvre. C’est pourquoi son président, James Wooten, a discuté avec le puissant constructeur aéronautique Boeing.

Vers le sud

L’homme d’affaire a négocié avec le constructeur d’avions pour héberger son siège social à Paine Field. Le lieu en question était au Boeing Service Center, Alaska Airlines serait situé dans le coin nord-ouest de l’aérodrome.

Alaska Airlines Hangar
Paine Field est aussi connu sous le nom de Snohomish County Airport. Photo : Alaska Airlines

C’est donc à ce moment que le transporteur a déménagé son siège hors d’Alaska pour la première fois. Cependant, même s’il était dorénavant dans le même État que Seattle, il était toujours à environ 40 milles terrestres de son siège actuel, l’aéroport international de Seattle-Tacoma.

Le complexe à Paine Field a été construit en 1936, l’intention était d’avoir une installation assez grande pour être un aéroport commercial. Pourtant, le lieu est devenu une base d’opérations officielles durant la Seconde Guerre mondiale. D’après le site internet de Paine Field, Alaska Airlines aurait aussi utilisé le grand hangar militaire du site.

Le site a été réutilisé par l’Air Force et a fait partie de l’Air Defense Command. Il est ensuite devenu une base militaire pendant la Guerre de Corrée au début des années 1950, retardant encore ses rêves de croissance commerciale.

Alaska Airlines Historic
Paine Field était très occupé par de nombreuses activités aéronautiques. Photo : Alaska Airlines

La croissance continue

En 1951, la compagnie aérienne atteint une étape majeure, puisqu’elle reçoit l’autorisation de voler d’Anchorage et de Fairbanks vers Seattle et Portland. Après cela, en 1953, Alaska Airlines déménage son siège principal à Seattle.

Néanmoins, la compagnie a toujours gardé un hangar de maintenance à Paine Field. Les autorités du Comté de Snohomish construisent un hangar pour le transporteur dans la zone sud du site trois ans après.

À la fin des années 1950, les opérations d’Alaska continuent à se développer sans problème. Le nouveau président et PDG Charlie Willis apporte des idées créatives, comme celle de proposer des films pendant les vols.

À l’approche des années 1960, l’ère du jet secoue terriblement l’industrie de l’aviation. Afin de faire face à ses compétiteurs, Alaska se jette sur la mode et déploie aussi des avions à réaction. Une de ses premières unités était le Convair 880

Finalement, avec l’arrivée de cette nouvelle génération et avec sa forte position sur le marché, Alaska Airlines était désormais une compagnie totalement installée à Seattle. La transition a été terminée lorsque la compagnie a déménagé l’équipe de maintenance à Seattle-Tacoma en 1963.

Alaska Airlines aircraft at Sea Tac
S’installer à Seattle permet à Alaska Airlines d’être plus proche des activités des États continentaux. Photo : Getty Images

L’Alaska reste dans son cœur

Malgré les relocalisations, la compagnie a toujours représenté l’Alaska au fil des décennies. Certes, en 1965, elle a donné certaines lignes d’Alaska à Wien Air Alaska. Cependant, tout au long de la décennie, elle a travaillé dur pour promouvoir le tourisme de l’État, en proposant des vols charter aux États-Unis contigus.

Aujourd’hui, aux côtés de plusieurs opérateurs nationaux et internationaux, la compagnie dessert toujours de nombreux aéroports dans tout l’Alaska. Le transporteur reste une entité importante pour les liaisons à travers l’État et a une plate-forme de correspondance aéroportuaire à l’aéroport international d’Anchorage Ted-Stevens

L’entreprise a plutôt bien réussi à s’établir sur la côte pacifique des États-Unis. Avec sa filiale Horizon Air, Alaska Airlines accueille environ 22 millions de passagers par an à Seattle-Tacoma. Ce nombre représente à peu près la moitié du trafic du hub. Avec des liaisons additionnelles à travers les aéroports voisins et d’autres villes-clés, l’entreprise a réussi à trouver l’équilibre parfaite pour ses opérations.

Que pensez-vous de la relocalisation d’Alaska Airlines à Seattle ? Avez-vous déjà voyagé avec ce transporteur ? Faites-nous savoir ce que vous pensez de l’opérateur dans la section commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer