Pourquoi la première classe va être très demandée lorsque les voyages vont reprendre

Publicités

Alors que les voyages reprennent après des mois de restrictions, la demande de première classe va être en forte hausse chez de nombreuses compagnies aériennes. Maintenant plus que jamais, les passagers ont à cœur d’avoir leur espace personnel et d’éviter le contact avec les autres. Nous allons probablement voir de plus en plus de gens prêts à débourser beaucoup dans le but d’être en première classe, même si le service reste réduit.

Qatar Airways A350-1000
Les compagnies aériennes se sont dépêchées de mettre en valeur l’intimité proposée par leurs places en première classe. Photo : Qatar Airways

Cet article va se concentrer principalement sur les vols long-courrier, puisque c’est là que la différence se fait vraiment sentir. La plupart des compagnies propose uniquement des places en seconde classe ou des places en première classe très limitées sur les vols court-courrier, sans faire de différence particulière outre le confort en plus. Par contre, dans les vols long-courrier, les passagers peuvent beaucoup plus apprécier avoir des portes dans l’avion.

Intimité

Les compagnies aériennes ont toujours vendu leurs premières classes comme des zones plus intimistes permettant aux passagers de manger ou de se reposer dans un environnement calme. C’est particulièrement vrai pour les compagnies qui proposent des configurations 1-2-1, puisque les passagers ont beaucoup plus de place pour eux.

Publicités
United Polaris seat
Les compagnies ont ont toujours vendu leurs premières classes en misant sur l’intimité et la place. Photo : United

Cependant, en cette période de pandémie COVID-19, la notion d’intimité s’est trouvée liée à nouvelle notion d’urgence. Les passagers veulent désormais arriver rapidement à bord et s’asseoir à leurs sièges en minimisant le contact avec les autres dans l’avion. Ne pas avoir de passager à côté de soi, que la personne la plus proche soit de l’autre côté de l’allée, tout cela constitue une bénédiction en ce moment.

Il y a pour le moment peu d’études expliquant que des sièges en première classe protègent mieux contre le virus, mais on ne prend pas de risque en disant que les voyageurs se sentent plus en sécurité en gardant de la distance entre eux. En plus, la plupart des compagnies propose aussi des cloisons entre les sièges, pour offrir encore plus de séparation entre les passagers.

Plus de sécurité

Les compagnies ont aussi sauté sur l’occasion de montrer à quel point leurs cabines offrent plus d’espace aux passagers. La QSuite de Qatar Airways propose une haute porte qui isole les passagers du reste de la cabine. Qatar a même dispensé ses passagers de première classe de porter des protections faciales grâce à cet espace en plus (les masques restent obligatoires).

Publicités

De la même manière, Delta et British Airways proposent toutes les deux des portes dans certains de ses gros-porteurs, offrant ainsi des séparations de l’équipage et des passagers qui marcheraient dans l’allée. Avoir son espace fermé et (relativement) personnel est un privilège ces temps-ci.

Boeing 787-9, Qatar Ariways, Qsuite
La QSuite de Qatar propose une porte, pour encore plus d’intimité. Photo : Qatar Airways

Une fois encore, aucune étude n’a prouvé que des portes ou un siège isolé mettrait le passager en sécurité tout au long de son trajet. À moins d’avoir un espace de deux mètres, la réelle distanciation physique est difficile à maintenir. Ceci étant dit, le moins vous êtes en contact, le mieux vous vous portez, c’est pourquoi la première classe peut offrir une protection en plus.

Le service reste réduit

Tandis que la première classe a l’air parfaite pour cette période, nous sommes encore loin de l’expérience habituelle. À la fois à cause des réductions de coûts et des restrictions sanitaires, les compagnies aériennes ont réduit leurs services en vol et à terre.

Publicités

La majorité des salons d’aéroports ne sont pas ouverts (à part ceux des hubs), et même là, les services sont rudimentaires. En vol, les compagnies proposent des repas préemballés et des kits sanitaires à la place du service à table et des kits de confort. Tout cela signifie qu’en réalité, vous payez seulement pour l’intimité et le confort plutôt que pour l’expérience en elle-même.

Qatar Airways PPE
Les préoccupations sanitaires et les réductions de coûts signifient que l’expérience est loin d’être habituelle en première classe. Photo : Qatar Airways

La considération finale, et la plus importante, reste le prix. Les tickets en première classe coûtent généralement au moins trois fois plus qu’un tarif de seconde classe. Alors que quelques compagnies proposent des promotions intéressantes, l’option est toujours onéreuse. Ceux désireux de s’offrir cette sécurité en plus doivent être prêts à en payer le prix.

En résumé, la première classe va probablement être très demandée lorsque nous retournerons dans les avions. La notion d’intimité en plus permet de se sentir plus en sécurité, ce qui est un facteur important. Mais celui-ci a un prix.

Seriez-vous prêts à payer plus pour être en première classe, à une période comme celle-ci ? Pourquoi, ou pourquoi pas ? Faites-le nous savoir dans les commentaires.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer