Pourquoi est-ce que les premiers Boeing 747 utilisaient des contrepoids en uranium appauvri ?

Publicités

En mai 2020, il y a de cela 20 ans, des enquêteurs britanniques chargés d’étudier les accidents aériens ont fouillé le fond d’un étang aux abords de l’aéroport de Londres Stansted. Ils étaient à la recherche d’uranium appauvri issu d’un jumbo jet Korean Air 747 crashé. Lorsque la BBC écrit l’article, les enquêteurs ont retrouvé 17 des 20 panneaux qui composent la structure et le fonctionnement de l’avion.

Iran Air
Des centaines de 747 construits avant 1981 utilisent des contrepoids en uranium appauvri. Photo : Getty Images

Le rapport final l’Air Accidents Investigation Branch précise que “tous les poids étaient identifiés et ont disposé d’une période de récupération.” Alors, quelle était précisément la fonction de ces poids ? Et pourquoi est-ce que c’est l’uranium appauvri qui a été choisi parmi tous les matériaux existants ?

D’anciens 747 utilisent des contrepoids en uranium appauvri

Croyez-le ou non, l’uranium appauvri a été utilisé comme contrepoids dans des centaines de Boeing 747 construits avant 1981. La BBC précise que son utilisation est devenue controversée à la suite du crash d’un EI AI 747 à Amsterdam en 1992.

Publicités

L’organisme britannique Air Accidents Investigations Branch (AAIB) informe qu’avant la controverse, les premiers 747 étaient équipés de lest en uranium appauvris pour équilibrer leur masse. Ces lests étaient utilisés aux niveaux des gouvernails de profondeur externes et du gouvernail de direction externe.

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

747-100
Le transporteur a aussi eu un Boeing 747 pendant un temps. Photo : clipperarctic via Wikipedia

L’AAIB précise également que le premier 747 a été construit avec 20 poids (panneaux) installés. Parmi ceux-ci, six étaient sur chaque gouvernail de profondeur externe tandis que 8 étaient sur le gouvernail de direction externe.

Publicités

Mais pourquoi ce matériau a-t-il été utilisé ?

L’uranium appauvri a été choisi pour sa densité élevée. En effet, sa masse volumique est bien plus élevée. En d’autres mots, comparé à d’autres métaux et matériaux, l’uranium appauvri ne prenait pas beaucoup de place mais pesait assez lourd pour apporter l’équilibre voulu dans les lests.

Un contrepoids est utilisé pour le contrôle aérodynamique de l’avion, pour maintenir son centre de gravité. Dans ce contexte, avoir une haute densité est important.

Il y avait six poids dans chaque gouvernail de profondeur externe et huit dans le gouvernail de direction externe de l’avion. Photo : Rosedale via Flickr

Ces poids étaient-ils sûrs ?

Quand on entend le terme “uranium appauvri”, on pense à des scènes de cinéma hollywoodien incluant des combinaisons de radioprotection Hazmat ou des super-vilains terroristes. Dans ce cas précis, pourtant, l’uranium appauvri utilisé dans le Boeing 747 ne constituait pas une telle menace.

Publicités

En fait, ces poids étaient revêtus de fine couches de nickel et de cadmium. En plus de ce revêtement, les poids étaient ensuite recouverts d’une couche d’apprêt puis d’un vernis.

L’AAIB a expliqué que ces poids constituaient un danger en cas de dommages sévères par le feu ou la corrosion. Le résultat de ces dommages serait une exposition à l’oxyde d’uranium. Pour que cela constitue un réel danger, un “contact intime” doit avoir lieu, comme par exemple “transférer l’oxyde d’uranium de mains contaminées à la bouche.”

747
Des études ont montré que ces contrepoids ont peu de chance de constituer un réel danger. Photo : Ted Quackenbush via Wikipedia

Cependant, une autre étude réalisée par Boeing et l’United States Army a affirmé qu’il n’existait aucun danger lié à l’uranium appauvri dans le cas d’un crash d’avion.

“Les études concluent qu’un feu dans la section de la queue de l’avion d’une température et d’une durée assez élevées pour générer une quantité significative de particules d’uranium est très improbable, si ce n’est impossible.” – UK AAIB

Des données collectées par le WISE Uranium Project informent que depuis 1981, Boeing a fourni à ses clients des contrepoids de remplacement en tungstène et des contrepoids en tungstène ont depuis été installés dans les nouveaux Boeing 747.

Connaissiez-vous cette partie intéressante de l’histoire de l’aviation ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer