Pourquoi un Airbus A340 South African Airways est en Nouvelle-Zélande

Publicités

Les passionnés d’aviation néo-zélandais étaient ravis de remarquer une arrivée surprenante à Christchurch cette semaine. Un Airbus A340 aux couleurs de South African Airways a atterri à l’aéroport aux alentours de 11:45 hier matin (heure locale). L’Airbus effectuait un vol de rapatriement, ramenant 300 Néo-Zélandais chez eux.

South African Airways SAA A340
Hier matin, un A340 SAA a atterri en Nouvelle-Zélande. Photo : Getty Images

SAA atterrit en Nouvelle-Zélande

South African Airways a déjà un réseau de vols assez vaste. Avant d’entrer en administration spéciale et de voir ses vols internationaux supprimés à cause de la crise du COVID, la compagnie volait dans le monde entier. Parmi ses destinations les plus lointaines, il y avait l’Australie, la Chine, l’Argentine, et bien sûr, les États-Unis. Mais la Nouvelle-Zélande, la compagnie n’y était encore jamais allée.

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Publicités

C’était le cas jusqu’à la semaine dernière. Lundi matin à 13:02 heure locale, ZS-SND, un Airbus A340-600 vieux de 16 ans, a décollé de l’aéroport de Johannesburg pour un long voyage au-dessus de l’Océan Indien. Le vol numéro SA2984 transportait environ 300 passagers néo-zélandais, tous extrêmement impatients de rentrer chez eux après être restés bloqués pendant des semaines.

L’itinéraire suivait le cercle polaire antarctique. Photo : FlightRadar24.com

Après plus de 12 heures et demi de vol sur un itinéraire qui les a menés tout près de l’Antarctique, les passagers ont été soulagés d’enfin arriver à l’aéroport de Christchurch. Le vol a atterri à 11:45 heure locale, et l’avion a été le premier de South African Airways à toucher le sol néo-zélandais.

Les 300 passagers doivent maintenant se confiner pendant 14 jours avant de pouvoir rentrer auprès de leurs familles. L’A340 effectuera son vol de retour vers l’Afrique du Sud ce jeudi. On ne sait pas encore si des Sud-Africains seront à bord ou non.

Publicités

Des arrivées surprenantes

La Nouvelle-Zélande est relativement habituée à accueillir des invités inhabituels dans ses aéroports. En effet, la crise du COVID a contraint un certain nombre de transporteurs à rapatrier des citoyens bloqués. En avril, l’aéroport de Christchurch a accueilli pas moins de deux Boeing 747 Lufthansa.

La compagnie nationale Air New Zealand aussi a participé à l’effort de rapatriement. Les transporteurs ont travaillé main dans la main pour rapatrier 12 000 Allemands chez eux. Austrian Airlines a également mis la main à la pâte, un visiteur surprenant de plus à l’aéroport.

Qatar Airways aussi a été exemplaire en avril, réalisant un long voyage de Doha à Christchurch pour rapatrier des Français à Paris. Sur la route, l’avion s’est arrêté à Perth pour récupérer quelques citoyens bloqués supplémentaires, puis a effectué un arrêt technique à Doha avant d’arriver en France.

Publicités

Pour South African, ZS-SND est l’un des rares avions toujours en opérations. La flotte entière reste stockée, à l’exception d’un A320 et d’un A340. Les A350 sont retournés à Air Mauritius ou à la société de leasing, et si les A340 ont été mis en vente plus tôt cette année, aucun n’a encore quitté l’Afrique du Sud.

Avec une flotte considérablement réduite et un futur encore très incertain, il est pour le moment impossible de savoir si cet A340 va de nouveau voler pour SAA ou non.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer