Qatar Airways ne prend pas de réservations vers l’Australie

Publicités

Face à une accumulation d’Australiens cherchant à rentrer chez eux, Qatar Airways a discrètement cessé d’accepter de nouvelles réservations vers l’Australie. Le pays n’accepte que 4 000 arrivées par semaine. Y compris concernant pour ses propres citoyens. À cause de cela, la compagnie admet qu’elle risque de mettre des mois à arriver à bout de cette accumulation d’Australiens cherchant à rentrer chez eux. Air New Zealand a refusé d’accepter de nouvelles réservations vers l’Australie pour un certain temps. Maintenant, c’est au tour de Qatar Airways d’en faire de même.

Qatar-Airways-Australia-Bookings
Qatar Airways a discrètement cessé d’accepter de nouvelles réservations sur ses vols pour l’Australie. Photo : Qatar Airways

Voler vers l’Australie devient un challenge

Dans un rapport de The Weekend Australian, Akbar Al Baker, PDG de Qatar Airways, explique les difficultés que représentent les vols pour l’Australie actuellement. La compagnie a gagné des fans en continuant à maintenir son service vers de multiples villes australiennes au cours de l’année 2020. Mais M. Al Bakar annonce qu’opérer des vols vers l’Australie représente maintenant un challenge.

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Publicités

Début juillet, le gouvernement australien a fixé une limite au nombre de passagers internationaux entrants autorisés à arriver dans les aéroports australiens. Adelaïde et Brisbane ont accepté 500 passagers par semaine. L’aéroport de Sydney accepte 350 passagers par jour.

Le gouvernement australien dit aussi aux compagnies combien de passagers sont autorisés à monter à bord de chaque vol, parfois seulement 30 passagers.

Le Board of Airline Representative of Australia (BARA) est un groupe de lobbying faisant pression sur les compagnies internationales qui volent en Australie. Ils estiment à 100 000 le nombre d’Australiens qui essaient en ce moment de rentrer chez eux. Avec le taux de rapatriement autorisé, cela prendrait environ 6 mois pour mettre fin à cette accumulation.

Publicités
Qatar-Airways-Australia-Bookings
Il y a des limites strictes concernant le nombre de passagers que Qatar Airways est autorisé à faire entrer en Australie sur chaque vol. Photo : Qatar Airways

Des passagers coincés dans le monde entier, furieux

Les histoires de passagers contraints de quitter les avions arrivent par douzaines. Les compagnies trieraient les passagers en fonction de leurs besoins. Ces mêmes compagnies ont besoin de maximiser leurs revenus à partir de très petits manifestes de passagers. Elles demandent donc à ces passagers, ceux qui peuvent voler, d’acheter des billets en classe business. Ces billets coûtent plus de dix mille dollars par passager.

Cette situation a contraint une quantité impressionnante de passagers à rester immobilisés. Les premières touchées sont les compagnies. Pour mettre fin à cette accumulation de passagers, Air New Zealand a déjà cessé de prendre de nouvelles réservations sur ses vols vers l’Australie.

Qatar Airways en a désormais fait de même.

Publicités

“Un grand nombre de passagers déçus sont incapables de voyager comme prévu,” déplore M. Al Baker dans The Weekend Australian.

“Au vu des restrictions, nous ne pouvons pas accommoder ces passagers dans des vols de remplacement le jour suivant, puisqu’exactement le même problème se pose et qu’il empire de jour en jour.”

Qatar-Airways-Australia-Bookings
La compagnie Qatar Airways explique qu’elle ne peut pas dire aux passagers de prendre un vol le lendemain. Photo: Qatar Airways

Des vols de rapatriement spéciaux sont-ils prévus ?

Pendant ce temps, certains rapports font état que le gouvernement de l’Australie aurait commencé à organiser des vols de rapatriement spéciaux. Les médias locaux insinuent que les voyageurs rapatriés devraient tous être mis en quarantaine de 14 jours dans une infrastructure gouvernementale au nord-ouest de l’Australie, probablement un centre de détention non-utilisé.

Tandis que ces rumeurs persistent, les hauts fonctionnaires du gouvernement ont assuré que ce plan leur était inconnu.

La situation actuelle cause une détresse généralisée. Une manière simple de calmer la situation serait d’autoriser les compagnies comme Qatar Airlines à transporter plus de passagers vers l’Australie. Mais jusqu’à ce que les restrictions actuelles s’assouplissent, Qatar Airways essayera de mettre fin à l’accumulation de passagers en n’en acceptant que 30 à 50 par vol.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer