Réveil de l’A380 : Emirates Remet Lentement Ses Superjumbos En Service

Alors que la pandémie de coronavirus ne montre aucun signe de ralentissement dans de grandes parties du monde, Emirates a remis l’A380 en service sur pas moins de six lignes. La compagnie espère remplir ses super-jumbos réveillés, vers Londres, Amsterdam, Le Caire, Paris, Guangzhou et Toronto en proposant une assurance maladie unique en son genre avec couverture COVID, valable 31 jours.

Emirates Airbus A380
Le plus grand opérateur d’A380 au monde remet le super jumbo en service. Photo: Emirates

Dernier ajout pour Toronto

Bien que la demande de voyages prenne du temps à repartir, Emirates relance lentement ses activités en A380. Le premier vol super jumbo, après quatre mois d’immobilisation, a atterri à Londres Heathrow le 15 juillet. Depuis lors, la compagnie a ajouté cinq autres destinations à la rotation des avions à deux étages. Le dernier ajout, à partir du 16 août, sera cinq fois par semaine à destination de Toronto.

Le vol EK 241 quittera Dubaï à 9h10 et atterrira à Toronto à 15h05, heure locale. Le vol de retour, EK 242, partira de Toronto à 21h45 et atterrira aux EAU à 18h30 le jour suivant.

Après les deux vols quotidiens à destination de Londres à la mi-juillet, Emirates a ajouté le quadriréacteur emblématique à son programme au départ de Dubaï vers Amsterdam (tous les jours), Le Caire (quatre fois par semaine), Paris (tous les jours) et Guangzhou. Ce dernier commencera à partir du 8 août, et fonctionnera une fois par semaine.

Emirates déclare qu’elle continuera à étendre progressivement son déploiement en fonction de la demande du marché, en même temps que les approbations opérationnelles.

Emirates a380 getty images
Emirates offre une couverture pour la quarantaine et les frais médicaux à toute personne diagnostiquée avec le COVID-19 après son voyage. Photo: Getty Images

Couverture COVID unique

La pandémie est évidemment loin d’être terminée. Alors comment Emirates envisage-t-elle de rendre l’exploitation de ses A380 financièrement viable ? Le super jumbo est notoirement difficile à remplir dans des circonstances normales, et plus que jamais compte tenu de la crise sanitaire mondiale actuelle.

Pour commencer, la compagnie aérienne a franchi une étape supplémentaire dans la lutte pour la confiance de ses clients. Elle est la première compagnie aérienne au monde à offrir une couverture médicale mondiale gratuite pour les dépenses de santé liées au COVID-19. Si vous recevez un diagnostic de COVID-19 dans les 31 jours suivant votre premier vol, la compagnie aérienne couvrira les frais médicaux jusqu’à 150 000 € (environ 177 000 $). En outre, elle remboursera les frais de quarantaine à hauteur de 100 € (118 $) pendant 14 jours.

La couverture est valable entre le 23 juillet et le 31 octobre 2020, s’applique à toutes les classes de voyage, et dispose même d’une assistance téléphonique gratuite 24 heures sur 24.

Emirates, Airbus A380, A380 Over
Dubaï est à nouveau ouvert aux passagers en transit et aux passagers entrants, mais cela suffira-t-il à remplir le super jumbo ? Photo: Getty Images

Exploitation de 50% du réseau en août

Avec cette couverture, des mesures strictes à bord et des tests COVID obligatoires pour tous les passagers en transit et à l’arrivée à Dubaï, le transporteur espère redonner confiance aux passagers en leur permettant de réserver leurs billets.

Son optimisme se reflète dans son programme du mois d’août. Emirates a repris l’exploitation de 50 % de son réseau prépandémique, avec des vols vers 70 destinations. En outre, Dubaï s’est à nouveau ouverte aux voyages d’affaires et de loisirs.

Restez informés: Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Emirates est le plus grand opérateur d’A380 au monde. Alors que d’autres transporteurs ont mis le super jumbo au rancart de façon anticipée à la suite de la COVID, la compagnie aérienne basée à Dubaï a exprimé son intention de le garder dans la flotte pendant au moins une autre décennie.

Le concurrent d’Emirates dans le Golfe, Qatar Airways, a par contre déclaré qu’il n’est pas commercialement viable d’exploiter sa flotte d’A380 pour le moment. Le PDG du transporteur, Akbar Al Baker, a déclaré qu’il n’assumerait pas les responsabilités environnementales de la compagnie aérienne et que cela n’aurait aucun sens sur le plan commercial.

Pensez-vous que le choix d’Emirates de redéployer leurs A380 est justifiable alors que la demande reste presque au plus bas ou est-ce tout simplement insensé ? Faites-nous part de vos réflexions dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer