Un 787-9 British Airways rentre à Heathrow avec un potentiel problème de bec

Publicités

Aujourd’hui, un Boeing 787-9 British Airways est retourné à Londres Heathrow après deux heures et quart de vol pour nulle part. La destination prévue était Mexico. Pourtant, le Dreamliner n’a pas dépassé la côte du Pays de Galles.

British Airways, Boeing 787-9, Slat issue
Aujourd’hui, un Boeing 787-9 British Airways a fait demi-tour vers Londres Heathrow. Photo : British Airways

La popularité des vols pour nulle a monté en flèche depuis le début de l’année. D’ANA à Qantas, les compagnies ont tiré profit de l’envie de voler sans que les passagers ne quittent effectivement l’aéroport de départ du point de vue des autorités. Toutefois, certains vols pour nulle part ne sont pas prévus.

Que s’est-il passé ?

Cet après-midi, G-ZBKL, un Boeing 787-9 British Airways a décollé de Londres Heathrow à environ 12:50. L’avion opérait sous le numéro de vol BA 243. Il est monté à approximativement 10 000 pieds d’altitude avant de se stabiliser, environ 15 minutes après son départ. Il a terminé sa montée après avoir dépassé Reading. L’avion est resté à 10 000 pieds avant de descendre à 8 000 pieds au-dessus du canal de Bristol.

Publicités

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Après environ 50 minutes de vol, l’avion s’est mis en position d’attente au-dessus de la mer Celtique, probablement pour larguer du carburant avant de retourner à Londres. Après 40 minutes dans cette position, l’avion est reparti vers Heathrow à 8 000 pieds d’altitude vers 14:15. Après avoir survolé Merthyr Tydfil et stagné au-dessus de la M25, l’avion a atterri à Londres Heathrow à 15:11.

British Airways, Boeing 787-9, Slat issue
L’avion était en position d’attente au-dessus de la mer Celtique pendant environ 40 minutes. Photo : FlightRadar24.com

D’après The Aviation Herald, l’avion a cessé sa montée car le pilote a remarqué un problème avec les becs de l’avion. Par conséquent, l’équipe a prévenu les contrôleurs aériens qu’ils auraient besoin d’atterrir à une vitesse supérieure à la normale. D’après les données de FlightRadar24.com, lorsque l’avion était à 500 pieds d’altitude pour sa manœuvre finale, il avançait à une vitesse de 186 nœuds.

Publicités

Aucun passager à bord

Heureusement, aucun passager n’a été dérangé par ce retour à Londres Heathrow. Le Boeing 787-9 opérait un vol de fret vers Mexico pour sa société sœur, IAG Cargo. Les conséquences étaient donc relativement limitées.

Un porte-parole British Airways a déclaré à Simple Flying :

“Le service de fret est rentré à Londres Heathrow par précaution à cause d’un incident technique mineur, et ce en toute sécurité.”

British Airways, Boeing 787-9, Slat issue
British Airways opérait un vol qui ne contenait que de la marchandise. Photo : British Airways

Depuis la chute de demande passagers, British Airways opère un grand nombre de vols de cargaison. Ils permettent à la compagnie de continuer à faire du profit en déplaçant de la marchandise d’un point A à un point B, sans se préoccuper des interdictions de voyager. Comme de nombreux avions de passagers sont cloués au sol, la capacité en cargaison à travers le monde a considérablement chuté. C’est pourquoi British Airways opère aussi le Boeing 787 sur des itinéraires courts-courriers comme Athènes ou Francfort.

Publicités

Que pensez-vous de ce retour à Heathrow effectué par le Boeing 787 ? Faites-nous part de vos avis dans les commentaires.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer