Un Boeing 777 Kuwait Airways a eu besoin d’assistance pour quitter la piste

Publicités

Un Boeing 777 a eu quelques problèmes à quitter la piste de Lahore, au Pakistan, après son atterrissage. Le gros avion a dû être remorqué par l’équipage au sol pour tourner puis pour quitter la piste, ce qui a retardé l’atterrissage des vols suivants d’environ 20 minutes.

kuwait
Un Boeing 777-300ER de Kuwait Airways. Photo : John Taggart via Wikimedia

Comment l’avion est-il resté bloqué ?

Le vol régulier KU-203 de Kuwait Airlines atterrissait après son opération entre la ville de Koweït et Lahore, lorsque l’avion a eu quelques soucis. Le Boeing 777-300 (immatriculé 9K-AOH) a atterrit avec succès puis a avancé lentement le long de la piste avant de réaliser qu’il avait dépassé l’aire de stationnement et qu’il ne pouvait plus faire demi-tour.

Restez informés : Inscrivez-vous à notre résumé quotidien de l’actualité de l’aviation.

Publicités

D’après le site Aviation Herald, l’avion a repris sa vitesse de roulage au sol avec l’intention de se servir de l’aire de demi-tour au bout de la piste. Mais lorsque le gros avion est arrivé au bout, il a commencé son demi-tour et a fini par manquer de place. Il s’est finalement stoppé, empêchant les autres avions d’atterrir ou de décoller.

Les pilotes ont dû appeler la tour de contrôle pour demander de l’aide, tandis que les équipages au sol s’agitaient autour de l’avion pour essayer d’aider à réaliser un demi-tour en trois temps. L’avion a eu besoin d’environ 20 minutes pour faire son demi-tour puis pour revenir au terminal.

L’avion a néanmoins pu réaliser son vol de retour sans problème.

Publicités

Pourquoi l’avion n’a-t-il pas réussi à faire demi-tour ?

Ce n’est pas entièrement la faute des pilotes. La piste sur laquelle l’avion a atterrit n’est pas la piste principale de l’aéroport de Lahore, il s’agit plutôt d’une piste secondaire qui est utilisée car la principale est en maintenance. Normalement, les gros avions tels que les Boeing 777-300 n’utilisent pas l’aire de demi-tour, et la tour de contrôle avait prévenu l’avion lorsqu’elle lui a autorisé cette opération.

On ne sait pas à quoi a ressemblé la conversation, mais les deux équipages devaient être relativement embarrassés de demander un remorquage. Cependant, la tour de contrôle de Lahore doit y être un peu habituée, étant donné qu’un incident similaire a eu lieu en 2014 lorsque les roues d’un Boeing 777-200 sont restées bloquées au beau milieu de la piste.

Heureusement, personne n’a été blessé au cours de cet incident et le trafic aérien n’a été retardé que de 20 minutes.

Publicités

Comment est le Boeing 777-300 de Kuwait ?

Kuwait Airways opère une flotte de huit Boeing 777-300ER. Ils sont les plus gros avions de sa flotte et ont tous été livrés à partir de 2016.

Kuwait a configuré les 777 avec 334 places dans trois cabines. La première classe a huit places en configuration 1-2-1, avec un petit espacement entre les sièges de 203 cm seulement. En classe business, il y a 36 places en configuration 2-2-2 avec 198 cm d’espacement entre les sièges. Enfin, la classe économie comporte 290 places en configuration 3-3-3 (heureusement, pas de rangées de 10 places) avec un espacement entre les sièges de 81 cm.

Simple Flying a eu le plaisir de voler deux fois à bord d’un Boeing 777-300 Kuwait, une fois en classe business et une fois en classe économie :

Que pensez-vous de cette situation ? Les pilotes auraient-ils pu en faire plus ? Faites-nous part de votre avis dans les commentaires.

Publicités
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Tu pourrais aussi aimer